RCA : La MINUSCA dément avoir largué une bombe sur la base des FACA grâce à un drone à Ndélé

0
247

La MINUSCA dément avoir largué une bombe sur la base des FACA grâce à un drone à Ndélé

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dément l’information parue dans la presse et dans les réseaux sociaux ces derniers jours selon laquelle, un drone ayant décollé d’une base de la MINUSCA, aurait lâché des mines sur un camp des Forces alliées des FACA à Ndélé. « La MINUSCA tient à apporter un démenti ferme à ces allégations qui visent à jeter le discrédit sur ses actions », a déclaré le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo, lors du point de presse hebdomadaire de la Mission, mercredi à Bangui.

Le porte-parole de la Force de la MINUSCA a regretté ces publications « sans fondement », en précisant que les images du drone en question « ne correspondent en aucun cas à des drones de la Force de la MINUSCA ». Le Lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo a saisi cette occasion pour féliciter les journalistes qui, « dans le souci de publier des informations avérées », ont pris la peine de de vérifier au préalable leurs sources ».

Situation sécuritaire stable 

Par ailleurs, le porte-parole de la Force de la MINUSCA a réitéré le soutien des Casques bleus aux Forces de défense et de sécurité centrafricaines dans leurs efforts pour la paix et la sécurité en République centrafricaine (RCA). Evoquant la situation sécuritaire dans le pays cette semaine, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo a noté une stabilité générale, à l’exception de quelques foyers de tensions isolés. « L’abnégation des Casques bleus à protéger les populations civiles continuent de se faire sentir, dans leur engagement. Accentuant ses activités opérationnelles, la Force a effectué 1.950 patrouilles, contre 1.927 la semaine écoulée, dont 08 patrouilles conjointe avec les Forces armées centrafricaines », a-t-il dit, soulignant que « l’accroissement substantiel des patrouilles de la Force vise à la fois à apporter une réponse efficace aux menaces éventuelles contre les populations, mais aussi à continuer d’assurer une présence dissuasive des soldats de la paix dans les zones où la MINUSCA a fermé des bases opérationnelles temporaires ».

Baisse des crimes et délits sur le territoire national 

Pour sa part, le porte-parole de la Police, le Commissaire Serge Ntolo Minko a souligné que, cette semaine, par les états-majors intégrés, la Police de l’ONU (UNPOL), conjointement avec les forces de sécurité intérieure centrafricaines (FSI) ont intensifié les patrouilles diurnes et nocturnes dans les artères de la ville de Bangui et en régions. « Cette présence a contribué à une baisse des crimes et délits enregistrés sur le territoire centrafricain de 14%, soit 395 infractions contre 461 la semaine dernière », a-t-il déclaré.

Le Commissaire Serge Ntolo Minko a aussi fait savoir que, conformément au mandat de la MINUSCA, les policiers onusiens ont assuré la couverture sécuritaire de la distribution du Cash au camp des réfugiés Sud-Soudanais d’Obo, du 04 au 07 février. « Cette opération organisée par le HCR, au profit de 2500 personnes déplacées et réfugiés s’est achevée sans incident », a-t-il rassuré. En outre, « le 1er février, les UNPOL, conjointement avec les FSI de Bambari ont sécurisé la distribution de vivres au stade municipal de cette localité au profit de 7220 ménages », a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la Police a aussi indiqué que les casques bleus, en colocation dans différentes Unités de Police et de Gendarmerie, ont échangé avec leurs homologues des Forces de Sécurité Intérieure sur des thèmes tels que :  la prévention de la vindicte populaire et des détentions injustes basées sur des accusations de sorcellerie, les règles en matière de contrôle de la circulation routière, la police de proximité, le secret professionnel, les violences sexuelles basées sur le genre et la cohésion sociale.

Renforcement du rôle de la MINUSCA auprès des populations 

Intervenu lors de ce point de presse, le chargé de communication à la MINUSCA, Hippolyte Donossio, est revenu sur l’arrivée en RCA le 30 janvier 2023, du nouveau Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire pour la Centrafrique, Mohamed Ag Ayoya, de nationalité malienne. Reçu le 1er février par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, les deux personnalités ont discuté du « rôle important que la MINUSCA et le système des Nations Unies, dans sa globalité, peuvent jouer dans le renforcement de la sécurité, et surtout de leur contribution aux services des populations, notamment les personnes les plus vulnérables », a déclaré Hippolyte Donossio.

Le chargé de communication de la MINUSCA a également fait savoir que la Section des affaires civiles de la MINUSCA a soutenu le 1er février, un dialogue communautaire entre les acteurs du marché à bétails de Bouboui. « Ce dialogue a abouti à l’accord pour lancer les préparatifs en vue de la signature d’un pacte de bon voisinage entre les éleveurs peuls, les déplacés internes et les populations résidentes. Cet accord sera signé début mars 2023, avec le soutien de la MINUSCA », a indiqué Hippolyte Donossio.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici