Accueil A la Une Centrafrique : 465 millions de dollars requis pour assister plus de 2...

Centrafrique : 465 millions de dollars requis pour assister plus de 2 millions de personnes

0
338

8 fév 2023

465 millions de dollars requis pour assister plus de 2 millions de personnes

Crispin Dembassa-Kette

Le Plan de réponse humanitaire 2023 pour la République centrafricaine (RCA) a été officiellement lancé, le 7 février 2023, par le Premier ministre centrafricain Felix Moloua et Mohamed Ag Ayoya, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU et Coordonnateur humanitaire, en présence des partenaires financiers et du corps diplomatique à Bangui. Ce plan prévoit 465 millions de dollars américains pour soutenir plus de 2 millions de personnes parmi les plus vulnérables.

Le gouvernement centrafricain et l’Equipe humanitaire pays (les organisations non-gouvernementales, les agences onusiennes et autres structures œuvrant dans le domaine humanitaire) appellent à la mobilisation de 465 millions de dollars américains soit près de 281 milliards de FCFA pour intervenir en faveur de 2,4 millions de personnes qui ont besoin d’une assistance humanitaire.

Dans ses propos de circonstance lors du lancement officiel, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU et Coordinateur humanitaire, Mohamed Ag Ayoya, a d’abord ainsi présenté le contexte de l’action humanitaire en RCA en 2023 : « 3,4 millions de personnes, soit 56% de la population, ont besoin d’une aide humanitaire et de protection, soit une hausse de 10% par rapport à 2022.  Un demi-million de personnes n’ont toujours pas pris le chemin du retour dans leur foyer tandis que 3 millions de personnes ne mangeront pas à leur faim. De graves abus des droits de l’Homme et violations du droit international humanitaire continuent de se produire ».

Selon le Coordinateur humanitaire, la priorité de ce Plan de réponse humanitaire est de « répondre aux problèmes critiques des populations vulnérables liés au bien-être physique et mental, aux conditions de vie et à la protection des plus vulnérables ».

 

De son côté, le Premier ministre centrafricain a relevé que «la persistance de la crise sécuritaire », dans certaines régions du pays « a fait aggraver la vulnérabilité d’un pan entier de la population, notamment les femmes, les enfants et les personnes âgées ; un sujet de préoccupation majeure pour le gouvernement ». Felix Moloua a, par ailleurs, invité les humanitaires à « une franche collaboration » pour ensemble trouver « des solutions constructives aux différents défis opérationnels ».

En 2022, les bailleurs de fond et la communauté humanitaire ont mobilisé plus de 90% des 461 millions de dollars requis, ce qui a permis d’assister presque 2 millions de personnes.

Minusca

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici