Centrafrique : les Faca et les mercenaires tuent, s’attaquent à un camp des déplacés à Bambari et jettent leurs victimes dans une fosse à CTRO

0
377

 

 

Dans la soirée du vendredi 4 juin 2021, les rebelles de la CPC membres de l’UPC d’Ali Darassa ont attaqué à Bambari, chef – lieu de la préfecture de la Ouaka, les positions des forces armées centrafricaines soutenues par les supplétifs russes du Groupe Wagner, sises non loin du camp des déplacés au quartier Élevage. Le bilan a fait état d’un mort, du côté des forces gouvernementales et de deux tués parmi les assaillants, nous ont rapporté des sources locales indépendantes.

Après avoir reçu des renforts en hommes et matériels, le samedi 5 juin 2021, les Faca et les mercenaires russes s’en sont violemment pris aux populations musulmanes de Bambari qui ont trouvé refuge dans ce camp depuis 2014. Accusées d’héberger des éléments de la séléka supposés appartenir à la Coalition des Patriotes pour le Changement qui les ont agressés, la veille, un ultimatum de deux (2) heures de temps leur a été donné pour vider les lieux. Au moyen des tirs de sommation en l’air et des coups de matraque, ils les ont finalement fait déguerpir « manu militaro ». Ainsi donc, en moins de quatre (4) heures, des milliers de familles, pour celles qui ont eu de la chance, ont été contraintes de se retrouver dans les différentes mosquées de la ville et dans les concessions de certaines personnes de bonne volonté. D’autres dont des enfants, des malades et des personnes du 3ème âge, par contre, au moment où nous mettons sous presse, dorment actuellement à la belle étoile, dans la précarité et le dénuement le plus total.

Aux dernières nouvelles, les mercenaires russes du Groupe Wagner, agissant en missions punitives, se livrent à la chasse de tout sujet musulman et jetteraient systématiquement toutes leurs victimes dans une fosse  commune d’une profondeur de 5 mètres, creusée dans l’enceinte de leur base sise à CTRO, non loin de la rivière La Ouaka.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here