Centrafrique : le Mouvement 3R dénonce les tueries de masses perpétrées par les mercenaires russes de Touadéra et appelle à l’ouverture d’une enquête internationale

0
100

 

Le Mouvement 3 R porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’au moment où le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadera procède à l’installation officielle du Comité d’organisation du Dialogue Républicain, des tueries de masses planifiées par le Régime de Touadera et exécutées par les mercenaires russes de la société Wagner sont enregistrées partout dans le pays.

La communauté peulh éleveurs et les cultivateurs des régions de l’ouest et du Nord-Ouest majoritairement peuplées de communauté Gbaya sont les cibles des attaques meurtrières et des tueries des masses des populations innocentes qui sont en pleine campagne agricole et pastorale.

Les mercenaires russes et les FACA ciblent particulièrement la minorité peulh par les incendies des campements, les tueries des hommes, des femmes et des enfants dont les corps sont systématiquement brûlés. Certains sont ligotés et brûlés vifs.

C’est un véritable génocide planifié qui est en cours de mise en oeuvre en ce moment même sous le regard impuissant des leaders communautaires, des organisations internationales et l’Assemblée nationale de la République Centrafricaine.

Au vu de l’ampleur des crimes odieux qui sont commis par les FACA et leurs complices mercenaires russes, le Mouvement 3R émet des doutes par rapport à la sincérité des autorités Centrafricaines à vouloir ramener la paix par la voie du DIALOGUE RÉPUBLICAIN en cours de préparation et rendra responsable le Président Touadera de l’échec de ce dialogue Républicain que le peuple veut inclusif.

Le Mouvement 3R s’incline devant la mémoire des nombreuses victimes et présente ses condoléances à leurs familles respectives.

Toutefois, le Mouvement 3R participera à la documentation de tous les crimes commis contre les populations civiles innocentes pour qu’au moment venu les auteurs, les co-auteurs et les commanditaires répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes.

Par conséquent le Mouvement 3R appelle la Cour pénale internationale, les pays de droit de l’homme comme la France, les États-Unis d’Amérique, la Belgique et les organisations internationales chargées de la promotion et de la protection des droits humains, et la MINUSCA à se saisir immédiatement de ces actes criminels des mercenaires russes sur les éleveurs peulhs et les agriculteurs Centrafricains qui sont massacrés et brûlés vifs ou morts sous l’œil complice du Gouvernement Centrafricain.

Les exemples sont nombreux et nous pouvons citer quelques uns.

En effet, le 24 Août 2021, les mercenaires russes ont tué, brûlés les corps et les villages de leurs victimes. On a enregistré 25 peulhs tués et brûlés, 40 bœufs et 50 moutons abattus. Les localités concernées sont les villages Sabewa, Yongoro Nami, et Ndoumga Bei. Tous ces villages sont situés dans la commune de Niem Yelewa.

Le 23 et le 24 Août 2021, les villages Bouzou, Bossaarou et Sanguere Tourwa situés dans la commune de Koui, ont été attaqués.

45 peulhs tués et brûlés, 06 jeunes agriculteurs chrétiens tués et 15 autres Arrêtés et conduits vers des destinations inconnues.

Le 27 Août 2021, 08 éleveurs peulhs Tchadiens en Transhumance ont été tués. Parmi eux, on compte deux (02) vieillards, deux (02) femmes et un(01) bébé et trois adultes. Tous de nationalité tchadienne.

Le 04, 05 et 06 septembre, les mercenaires russes et les FACA ont lancé une série d’opération visant les campements peulhs dans la commune de Niem Yelewa, Besson et Baboua.

Au cours de ces opérations, cinquante trois éleveurs peulhs ont été assassinés et brûlés. Certains ont été brûlés vifs. C’est le cas de trois (03) éleveurs peulhs tués à proximité du village Gbalamo dont les images sont annexées au présent communiqué. Les 03 éleveurs peulhs ont été ligotés et brûlés vifs.

Devant cette situation, peut-on croire à l’organisation d’un dialogue Républicain serein et susceptible de rassembler les Centrafricains pour ramener la paix et la sécurité dans nos villes et villages ? Pour le mouvement 3R, la réponse est NON.

Fait à Besson le 11/09/2021

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here