Bambari : il n’y a pas eu de combats entre les Faca et les éléments de l’UPC sur l’axe Bakala

0
522

Selon des informations parvenues hier à la rédaction, il y  a eu des combats  dans l’après – midi  d’une rare violence qui a duré assez longtemps entre les forces armées centrafricaines et les éléments de l’UPC d’Ali Darass sur l’axe  menant aux Mbrès en passant notamment  par la belle ville touristique de Bakala, dépeuplée de ses habitants. Ces sources ont affirmé que, devant la puissance de feux des Facas, les assaillants se sont évaporés dans la brousse pour atteindre leur base de Ngakobo et Kouango.

Après de minutieuses investigations, recoupements et traitements des informations reçues de sources locales, indépendantes et crédibles, il n’y a jamais eu d’affrontements entre les Faca et les éléments de l’UPC, le samedi 29 décembre sur la route Bambari – Bakala. Il ne saurait y en avoir tant les éléments des forces armées centrafricaines ne jouissent pas d’une totale autonomie dans leurs  sorties et leurs  différentes interventions sur le terrain.

En effet,  placés sous le haut commandement local de la Minusca, ils ne sont autorisés qu’à effectuer des opérations de patrouilles mixtes avec les contingents mauritaniens  sur tous  les axes. C’est  au cours d’une de ces patrouilles qu’ils sont tombés dans une embuscade tendue par les éléments de l’UPC qui se seraient toutefois  bien gardés de n’être pas contraints, en ouvrant le feu sur les Faca, d’avoir droit à la riposte immédiate de leurs parents mauritaniens qui étaient ensemble avec ces derniers dans les véhicules. Mais, ils ont eu l’audace de faire parvenir l’information direcetement aux Faca. Un message à leur endroit. Un avertissement, en somme.

Et ces sources de conclure en ces termes : « comment ces combats pouvaient – ils  se dérouler sur la RR14, c’est – à – dire sur la voie qui quitte Bambari pour remonter vers  le nord en allant vers Bakala et Mbrès et qu’au même moment les assaillants défaits par les Faca, au lieu de se retirer vers le nord, se  seraient subitement et fort miraculeusement  retrouvés sur  les RR15 et RR13, situant plutôt dans la partie  sud de Bambari pour atteindre Kouango et Ngakobo ? Pour réaliser de tels exploits, ne devraient – ils pas nécessairement passés par la RR12 et  la ville de Grimari, infestée de redoutables éléments des Antiblaka qui n’attendraient qu’une telle occasion pour en découdre avec eux et récupérer leurs armes  ? Cela s’appelle tout simplement du Fake News ».

Du Fake news maladroitement conçu mais savamment  distillé dans l’opinion  par les thuriféraires du régime et leurs laudateurs pour divertir le peuple et les forces vives de la nation  et  occulter in fine  l’incapacité totale du régime à assurer la protection des biens et des personnes, à défendre l’intégrité du territoire national et à préserver les intérêts fondamentaux de l’État. Et ce, à un moment où tout porte à croire que le FPRC, l’UPC, le MPC et les 3R renforcent et font avancer leurs positions de jour en jour sur le terrain dans l’optique de vastes offensives généralisées.

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here