Un Centrafricain appelle les honorables élus de la nation à la destitution du président Touadéra à la rentrée parlementaire d’octobre prochain !

0
2372

Mon ami du 30 mars 2016 (Constitution)

Jamais Chef d’Etat Centrafricain n’a été si insensible aux problèmes du peuple.

Aucun régime n’a jamais été comme ça en Centrafrique.

Le désarmement de cœur n’était il pas la formule fétiche ?
L’accord de paix de Khartoum n’était pas l’unique voie de sortie de crise et la bible que chacun devait avoir et pratiquer ?
Le partage du gâteau Centrafrique ne devait pas suffire à taire tous nos problèmes ?

Où en sommes-nous aujourd’hui ?
Qu’en est-il ?
Quelle sera la prochaine surprise ?

C’en est trop et les choses doivent changer.
Le peuple centrafricain a aussi droit à la paix.
Nos parents en province devraient aussi vivre en paix et circuler librement pour vaquer à leurs occupations or rien ne va et la situation s’est empirée depuis mars 2016, date marquant l’arrivée u pouvoir de ces gens.
Tous les compteurs sont en rouge sauf ceux du président de la République et son premier ministre qui ont trouvé normal de se servir avant de servir le peuple en s’octroyant plus d’avantages comme par exemple les fonds spéciaux sans se soucier des autres lignes budgétaires comme la défense et l’éducation par exemple.

Assez !
Nous ne devrons pas continuer de subir en cautionnant tout ça.

l’Assemblée Nationale doit prendre ses responsabilités conformément à la constitution et en vertu du fait qu’elle est mandatée pour défendre le peuple (Articles 26 et 125) afin d’éviter le pire à notre chère nation.

Il y a eu trop de manquements. La liste est longue mais un seul suffit pour montrer les limites du Professeur, justifier sa traduction devant la haute cour de justice, sa mise à l’écart (Articles 27, 34, 38 et 124 de la constitution) et coller la paix au peuple. Je veux parler ici des :

=> Crimes de Haute trahison (violation de serment, actions contraires aux intérêts supérieurs de la nation…).

C’est une grave faute que le peuple ne saurait pardonner au Président de la République qui a été voté pour servir le peuple et défendre ses intérêts au lieu du contraire.

Il doit être destitué et jugé.

Faites le destituer !

Le peuple dans son ensemble vous observe!

Honorables députés, si vous avez encore un minimum d’estime pour ce pays, votre pays, vous devez choisir de rentrer dans l’histoire du bon côté pour éviter de porter sur vos consciences l’enfer que le professeur fait vivre aux populations pour son seul plaisir avec ses parents, amis du gouvernement et ses amis rebelles.

Trop c’est trop !

Le nombre incalculable des conséquences de son amateurisme n’est plus à démontrer et nous sommes fatigués de payer pour l’incapacité d’une seule personne.

Trop de perte en vies humaines.
Les massacres de Pombolo, Dimbi, Bangassou, Batangafo, Bambari, Bria, Fatima 1 et 2 et récemment, Koundjili, Birao et autre (Article 1 de la constitution) malgré le fameux accord de Ngrebada sont assez suffisants pour justifier de la trahison de celui auquel nous avons choisi de confier la destinée de notre Nation.

La solution à ce problème réside dans la seule interprétation stricte de la constitution.

Aidez le peuple à se débarrasser de cet ennemi de la nation.

Vive la constitution pour que vive la République !

Source : Un Centrafricain

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here