Centrafrique : les causes de la descente du Foot – Ball Centrafricain dans les abysses de la honte, selon Alain Victoire Nabeza

0
37
Mon avis sur le Foot- ball Centrafricain” de Alain Victoire Nabeza, président du Collectif des Vétérans de Football de Bangui (COVEFOB) Collectif des Vétérans de Football de Bangui (COVEFOB)
La prestation de notre équipe nationale de football m’interpelle et je veux ici joindre ma voix à celle de ceux qui, depuis toujours ne cessent de dénoncer la manière à laquelle notre football est entretenu depuis toujours.
Les amoureux du football pour la plupart, sont sidérés de voir ce sport roi, tant aimé par les Centrafricains, en décadence. Leur souhait est de voir les fauves du football participer au moins une fois à une phase finale de la CAN.
Pourquoi notre football n’avance pas malgré l’effort de quelques personnes de bonne volonté?
Comme je le disais tantôt, plusieurs personnes ont apporté des critiques positives tendant à améliorer la qualité du football Centrafricain.
J’apporte ici ma petite contribution pour compléter celles que les autres ont toujours apporté.
D’emblée je me permets de poser ces deux petites questions:
– quel Directeur Technique a fait partie de la délégation centrafricaine pour ce dernier matche contre le Maroc?( l’ancien DT a été limogé à ce que je sache)
– Qui a sélectionné ces joueurs vu que notre nouveau coach ne connaît pas encore notre équipe donc ne pourra pas faire le choix des joueurs.
Quelques pistes:
1. Avoir une base
Une équipe se prépare.
J’avais eu l’occasion d’échanger avec le Président de la Fédération Centrafricaine de Football à ce sujet. Il m’a parlé sur son projet qui, entre autres, était de rendre dynamique le championnat national en restaurant le championnat des jeunes( minimes, cadets, juniors). J’étais d’avis avec lui car pour bâtir une équipe nationale il faut nécessairement penser à développer le championnat national afin d’avoir des relèves. C’est vraiment nécessaire de restaurer cette politique.
Le niveau de notre championnat est très bas. Posez vous la question de savoir pourquoi notre championnat n’attire plus de public comme jadis; tout simplement parce que le public est découragé de la qualité de jeu qu’offrent nos équipes.
Pour que le championnat soit solide il faut aussi que les clubs soient structurés et c’est très important. Nous avons des joueurs talentueux en Centrafrique mais il leurs manque juste le caractère et le mental.
2. Sur le staff technique.
Il est important d’avoir un staff technique compétent, rigoureux, et impartial.
L’expérience a montré que depuis quelques années ce ne sont que les mêmes qui gèrent notre équipe nationale et tout le monde connaît le résultat de leurs prestations. Ceux ci ne sont pas indispensables. Quand ça ne marche pas avec eux, essayez avec d’autres. Le pays regorge des compétences et on peut toute fois leur faire appel.
Est ce que la formation de notre équipe nationale se fait elle de manière objective? Je ne pense pas.
3. Sur la préparation de l’équipe nationale
L’entraînement dans une équipe nationale a ces règles préliminaires qu’il faut respecter, entre autres le temps accordé pour les entraînements et j’en passe. En l’espèce, est ce que notre équipe a t’elle eu le temps requis pour les entraînements ? Je dirai non.
Il faut aussi nécessairement des matches amicaux pour faciliter la cohésion, la bonne ambiance et surtout d’avoir une cohésion au sein du groupe. D’aucuns diront qu’il faut un moyen conséquent pour cela. Je suis d’avis avec eux. On ne forme pas une équipe solide sans moyens.
4. Démocratiser le football
Ce mot est très fort mais je préfère l’utiliser ici. Le football Centrafricain n’est pas le patrimoine d’un groupe de personnes.il est nécessaire et important que nos dirigeants de football soient ouverts à toutes personnes de bonne volonté qui veulent aider pour le développement de cette discipline. J’ai eu à échanger avec quelques compatriotes de la diaspora qui ont essayé d’intervenir dans le domaine mais qui sont découragés. ( A ceux là je leurs demande de ne pas se décourager) Aux dirigeants je leurs demande d’encourager les bonnes volonté de venir avec leurs expériences. Le football Centrafricain concerne tout Centrafricain.
Lu Pour Vous
La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here