Centrafrique : le Criminel de Bangui remercie l’Ue pour avoir aidé à la liquidation de la démocratie dans son pays

0
130
ALLOCUTIONDE SON EXCELLENCE LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT, A L’OCCASION DE LA PREMIERE REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L’EUAM-RCA
BANGUI, 12 OCTOBRE 2023
– Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
– Monsieur l’Ambassadeur de l’Union Européenne ;
– Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ;
– Monsieur le Chef de la Mission EUAM-RCA ;
– Mesdames et Messieurs les Membres de la Mission EUAM-RCA ;
– Mesdames et Messieurs ;
Je me réjouis de présider personnellement aujourd’hui la première réunion du Comité de pilotage qui coïncide fort opportunément avec le troisième anniversaire de la Mission de Conseil de l’Union Européenne en République Centrafricaine.
Je voudrais brièvement rappeler qu’en juillet 2019, j’avais personnellement sollicité auprès de Madame Frederica MOGOERINI, alors Haute Représentante de l’Union Européenne pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité, une mission civile afin d’appuyer la dynamique de la Réforme du Secteur de Sécurité.
Cette mission non exécutive de Conseil Stratégique, constitue une contribution supplémentaire au soutien apporté par l’Union Européenne à la stabilité et à la paix, aux réformes institutionnelles ainsi qu’au retour durable de l’autorité de l’Etat à l’intérieur de la République Centrafricaine.
Mesdames et Messieurs,
Au cours de l’année écoulée, la Mission a accompli des progrès significatifs dans divers domaines, notamment la réforme des forces de sécurité.
Nous avons par ailleurs vu des avancées dans l’adoption de textes fondamentaux renforçant nos capacités institutionnelles.
Ces actions sont cruciales pour la stabilité et le développement de notre pays.
Pour l’année à venir, la Mission a tracé des objectifs ambitieux pour poursuivre son travail.
Elle continuera, par exemple, à renforcer l’interopérabilité entre les différentes entités centrafricaines, telles que les Douanes, Eaux et Forêts, la Justice et l’Administration pénitentiaire et à promouvoir le respect du Droit International Humanitaire et des droits de l’Homme, ce qui est essentiel pour la consolidation de la paix et la stabilité à long terme. Le nouveau mandat de l’EUAM-RCA a notamment maintenu les efforts sur les deux lignes d’opération du mandat précédent à savoir la poursuite d’appui aux Réformes Structurelles des Forces de Sécurité Intérieure et l’interopérabilité avec les autres acteurs de la sécurité. Il s’aligne parfaitement sur les orientations de la Politique Nationale de Sécurité et les trois axes de la Stratégie Nationale de la Réforme du Secteur de la Sécurité 2022-2027, avec pour corollaire la recherche constante de la redevabilité et de l’appropriation nationale, par l’adhésion des responsables des départements ministériels concernés et leurs plus proches collaborateurs. C’est pourquoi, après une longue concertation avec les partenaires de l’Union Européenne, j’ai créé, le 5 octobre courant, le Comité de Pilotage de la Mission Européenne de Conseil en République Centrafricaine.
J’ai également décidé de présider personnellement ledit Comité, afin de veiller à la mise en œuvre des choix stratégiques de notre pays dans le domaine de la sécurité et de la paix, définis en accord avec l’EUAM, conformément aux grands axes d’intervention de son mandat pour la République Centrafricaine.
Le Comité de Pilotage est un organe politique qui valide les choix stratégiques proposés et émet des avis et orientations sur les recommandations issues du Comité Technique, inspirées des réalités du terrain et des besoins des forces de sécurité intérieures.
J’appelle donc la Mission de Conseil EUAM-RCA à s’orienter plus vers une mission de renforcement des capacités, de formation et d’équipement de nos forces de sécurité intérieure, communément appelée « EUCAP ».
Aussi, nos forces de sécurité intérieure attendent de l’EUAM un soutien au projet de création d’Unités Polyvalentes au sein de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale.
Egalement, il est nécessaire d’élargir ce soutien à la Protection Civile Centrafricaine pour répondre aux besoins d’interventions rapides et de prévention des risques de catastrophes naturelles ou d’accident.
J’encourage les différents services sectoriels concernés à s’impliquer d’avantage, en commençant par l’élaboration de leur plan sectoriel consensuel et innovant, avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers.
Pour terminer, je remercie tout particulièrement la Délégation de l’Union Européenne et la CEMAC à Bangui, pour la promotion de la paix et de la stabilité en République Centrafricaine.
Je remercie également l’ensemble des partenaires internationaux qui ne se lassent jamais de soutenir le processus de Réforme du Secteur de Sécurité en République Centrafricaine.
J’encourage toutes les autorités centrafricaines à les soutenir.
Ensemble, nous sommes déterminés à travailler main dans la main pour un avenir plus stable et prospère pour notre nation.
Je souhaite bons vents au Comité de Pilotage.
Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici