Centrafrique : la cryptomonnaie et Bitcoin selon le ministron Marcel Dimassé

0
67

ECONOMIE RCA : LA CRYPTOMONNAIE ET BITCOIN SELON LE MINISTRE Marcel Dimasse

Tous ceux qui se sont transformés ces dernières semaines en critiques virulents de la monnaie virtuelle savent-ils tous de quoi ils parlent? Pas si sûr!

1. Sinon ils auraient su que la RCA expérimente déjà avec succès la monnaie virtuelle depuis plusieurs mois avec Patapay.
Le salaire du fonctionnaire affecté en province lui est payé sur son mobile sous forme de crédit. Il peut aller chez un agent agréé se faire payer en cash contre transfert de son crédit sur le téléphone de l’agent.
Je fais observer que ces opérations se font en 2G/3G. Pas besoin d’un Android donc ni d’internet. Un simple téléphone mobile fait l’affaire.

2. Et qu’au Rwanda, la monnaie numérique via mobile est totalement démocratisée : tu peux acheter ta banane au marché, en faisant un transfert de crédit du montant de l’achat sur le téléphone de la vendeuse. Plus besoin de trimbaler du cash.

3. Dans les deux cas que j’ai évoqués, la monnaie virtuelle est adossée à la monnaie officielle du pays, CFA pour Patapay et franc rwandais pour les transactions au Rwanda.

4. Dans le cas du bitcoin, il s’agit d’une monnaie universelle et, surtout, décentralisée c’est à dire qu’il n’y a pas de banque centrale qui régule les transactions. La force de la monnaie réside dans la confiance que les acteurs y placent.

5. Cette confiance repose sur le protocole utilisé pour la sécurisation des transferts, les blockchains. Ce sont des algorithmes qui sécurisent les transferts des blocs de données qui font les flux sur le réseau.

6. Je fais remarquer que cette technique est tellement intéressante en termes de sécurisation des transferts de données qu’elle intéresse de plus en plus d’autres applications en dehors de la monnaie numérique. C’était l’un des sujets de discussions avec mes homologues informaticiens ici à Kigali, notamment Irembho – l’acteur du Portail gouvernental au Rwanda.
Je m’intéresse aux blockchains pour le déploiement de la plateforme de services partagés que je suis entrain de développer pour la RCA.

7. Quels sont les avantages de la cryptomonnaie? Quelqu’un les a évoqués et il y en a au moins un qui devrait intéresser les pourfendeurs du franc CFA : les partenaires peuvent entrer en transactions sans le contrôle de la banque centrale. Il faut vous souvenir des contraintes liées à l’utilisation du franc CFA dans notre commerce extérieur, notamment l’interdiction de rapatrier la totalité du montant de la transaction et le prélèvement du fameux pourcentage à réserver auprès du Trésor français (pour faire court) comme prime d’assurance pour la parité fixe du CFA par rapport à l’euro.

8. Y a – t – il des risques?
Oui et non !
A priori ceux qui utiliseront le bitcoin uniquement dans leurs transactions commerciales ne courent pas de gros risques. En revanche les spéculateurs doivent avoir conscience de la grande instabilité du cours du bitcoin qui peut faire de vous un millionnaire en dollars en une seconde, comme vous faire perdre tous vos actifs en un claquement des doigts.

En conclusion: notre pays a fait le choix politique de se doter d’une unité monétaire innovante aux côtés du franc CFA.
Tous ceux qui critiquaient le mécanisme de spoliation sur lequel est fondé le CFA devraient exercer une curiosité intéressée à cette innovation introduite courageusement par le gouvernement centrafricain, s’informer et soutenir cette réforme au lieu de se lancer dans des critiques qui les ridiculisent.

Un mot sur ceux qui disent de notre Ministre de l’économie numérique Justin Gourna que ce n’est pas son sujet et qu’il ferait mieux d’être attentif aux avis de nos experts macro-économistes autoproclamés.
Je ris doucement parce que voyez-vous nous ne ratons aucune occasion de nous ridiculiser aux yeux du monde en montrant à quel point nos connaissances sont devenues obsolètes.
En l’occurrence, dans le cas d’espèces la compétence en technologie numérique est l’élément central dans l’arbitrage à faire dans la problématique du pour ou contre la monnaie numérique.
Quand on connaît pas, on demande !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here