Cryptomonnaie: la RCA, premier pays à adopter officiellement une loi sur la tokénisation

0
253

Cryptomonnaie: la RCA, premier pays à adopter officiellement une loi sur la tokénisation

La loi du 24 juillet 2023 régissant la tokénisation des ressources naturelles et foncières vient d’être promulguée par le chef de l’Etat centrafricain. Celle-ci marque un tournant stratégique dans la mobilisation des ressources financières en vue du développement des communautés locales.

Après délibération et adoption par l’Assemblée nationale à l’unanimité, le président de la République de RCA, le professeur Faustin Archange Touadera, vient de promulguer la loi du 24 juillet 2023, régissant la tokénisation des ressources naturelles et foncières. Ce processus, basé sur la Blockchain et qui permet de valoriser et de matérialiser des actifs réels dans le monde digital, est encadré par un arsenal juridique adossé à la loi sur la cryptomonnaie en RCA du 22 avril 2022, modifiée et complétée par celle du 06 avril 2023. Grâce à ce tournant, le pays entreprend, selon le communiqué de la Présidence de la République du 17 août 2023, «un virage important vers l’adoption d’un système innovant de mobilisation des ressources financières visant à favoriser le développement des communautés locales ». Un virage stratégique qui passe, de l’avis du chef de l’Etat, par l’adoption de la technologie de Blockchain. «Le président de la République envisage de positionner notre nation comme un partenaire de premier plan dans le paysage financier mondial », renseigne Obed Namsio, ministre d’Etat, directeur du cabinet du Président de la République, signataire du communiqué.

Lire aussi : Centrafrique: ce qui change avec la nouvelle loi sur les cryptomonnaies

Par ce cadre législatif novateur, la RCA devient ainsi le premier pays dans le monde à adopter la tokénisation des ressources naturelles et foncières. Le pays vise l’établissement d’un environnement propice à la croissance des entreprises sur le continent africain. «Il fait entrer notre pays dans une ère de transformation où les individus nationaux et étrangers, peuvent facilement créer leurs propres entreprises et obtenir leurs e-visas d’affaires en ligne », explique le ministre d’Etat.

Par ailleurs, assure le communiqué de la présidence de la République, les opérateurs des domaines minier, forestier, agricole ou encore de l’immobilier, pourront obtenir des autorisations de création d’entreprises qui fonctionneront en toute transparence dans la plateforme « Sango », en captant tous les bénéfices de la technologie de Blockchain.

Lire aussi : Cryptomonnaie : la RCA fléchit et adopte un nouveau cadre réglementaire et juridique

D’après la présidence, le chef de l’Etat «considère que cette approche innovante marque une étape décisive dans le cheminement de la Nation centrafricaine vers une croissance économique durable et une prééminence financière internationale ».

C’est au lendemain de l’audience accordée au gouverneur de la BEAC que le chef de l’Etat annonce la promulgation de la loi sur la tokénisation. Difficile de savoir comment les deux hommes en ont parlé. Toujours est-il que la cryptommonaie, comme l’a fait savoir la banque centrale, ne dispose pas encore d’un cadre légal dans l’espace communautaire. De plus, l’institut d’émission considère que le Franc CFA reste l’unique monnaie ayant cours légal dans la zone Cemac. Aussi  s’était-il énervé et marqué sa vive opposition au projet de cryptomonnaie porté par la RCA en avril 2022.

Lire aussi : Cemac : le FMI encourage à stopper la cryptomonnaie lancée par la RCA et préserver le FCFA

Ce qui avait amené nombre de pays et d’institutions à sortir de leur mutisme pour critiquer ouvertement le projet centrafricain. La levée de boucliers de la BEAC à cet effet avait été suivie, comme par hasard, de la suspension par le FMI, d’une étape de la revue de son ancien programme avec le pays et les financements qui l’accompagnaient à cette époque. Après modification de la loi du 22 avril 2022 par celle du 06 avril 2023, le FMI avait approuvé un nouveau programme avec le pays d’un montant de 191,4 millions de dollars et décaissé une première enveloppe.

Selon les experts, un token, jeton en français, est une unité de valeur numérique qui représente un actif ou une utilisation spécifique dans un système informatique décentralisé tel qu’une blockchain. Concrètement, les jetons n’ont pas directement de valeur. Ils servent simplement d’identificateur qui, grâce au processus de tokenisation, permet d’accéder à des informations sensibles. À titre d’illustration, le jeton de poker est un exemple parfait qui permet aux joueurs d’utiliser des jetons plutôt que de l’argent liquide ; celui-ci qui peut facilement être perdu ou volé.

EcoMatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici