Zémio : Touadéra et Onanga, que dites – vous de l’accusation de connivence entre Garba de l’UPC et le capitaine Atim de la Minusca ?

0
32

#Zémio #HautMBomou #Centrafrique #Minusca #ONU #CENTRAFRIQUE #USA #GouvernementRCA #PeulhsArmés #UPC #WARinCAR #CARCrisis

SOUTENUS PAR L’ONU, #GARBA ET #ATIM, DEUX MUSULMANS QUI COLLABORENT EN VUE DE CONTRÔLER L’EST-CENTRAFRICAIN.

ZÉMIO DE SOURCES RECOUPÉES. Il sest présenté comme UPC, représentant de #AliNdarassa et répondant au patronyme de GARBA, dès sa rencontre avec ce qui constitue encore de notables et représentants de l’Etat Centrafricain, dans la ville fantôme; techniciens agricoles, infirmiers, enseignants qui n’ont pu ou pas voulu quitter leur ville.

Le rebelle Peulh UPC Garba dit être venu avec l’accord de la Minusca, de l’Union Européenne et quelques membres du Gouvernement de Faustin Archange Touadera, en mission pour contrôler l’Est livré aux #Autodéfenses. Sa mission salvatrice doit être comprise par tous pour une paix durable dans la région.

À ses côtés et très souvent en sa compagnie, le Capitaine ATIM des Forces Royales Marocaines (#FRM) en mission de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique. Un casque bleu.

L’air malin et rusé, c’est lui qui a permis et rendu possible l’infiltration de Zémio par #MBoki. Rebelles, armes et bagages.

Pour le contrôle de l’Est Centrafricain, il conviendrait de faire sauter le bouclier de #Bangassou, qui rayonne jusque dans la #BasseKotto.

Ainsi, le Contingent Marocain œuvre depuis des mois pour cela. Les casques bleus tombés dans les régions de #Rafaï, Bangassou et #Gambo trouvent là leur explication. La Minusca, à travers le contingent Marocain tente depuis de faciliter le contrôle de cette grande région du Sud-Est Centrafricain par l’UPC de Ali Ndarassa et ses Peulhs armés. Leurs intrusions facilitées par #Nzako et #Pombolo, en plus de Zémio concourrent en cela.

Merci aux Nations Unies, particulièrement à la Minusca,
Merci au Royaume du Maroc, particulièrement à son Roi,
Merci à la Communauté Internationale…

Pour l’extermination des Centrafricains.

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here