Zémio : Encore des coups de feu et débandade de la population

0
44

Depuis quelques jours la ville de Zémio, dans la préfecture du Haut – Mbomou est secouée par des violences et d’actes de graves atteintes aux droits humains, tout comme les autres localités, au lendemain du départ des troupes ougandaises et des forces spéciales américaines.

Selon des sources généralement dignes de foi, l’attaque d’hier serait l’œuvre des autodéfenses contre la position des sujets musulmans. Les tirs auraient cessé grâce à l’intervention des forces onusiennes qui auraient par la suite procédé à un large ratissage et à l’arrestation de 4 éléments d’autodéfense armées de fusils traditionnels. Ils seraient transférés dans les heures qui suivent à Bangui par hélicoptère.

 Bilan ? On dénombrerait un cas de mort, des maisons incendiées par des éléments d’autodéfense dans le secteur du centre – ville pour avoir une visibilité et faciliter leur attaque, un pont dernièrement réhabilité et cassé à nouveau, un arbre abattu pour obstruer le passage, l’intervention et les patrouilles de la Minusca. Il règnerait une détermination de la part des autodéfenses à en finir avec les envahisseurs peulhs.

Réaction de la Minusca ? Un élément des forces onusiennes aurait été blessé, mais la situation est plus ou moins sous contrôle. Toutefois, elle aurait signalé l’arrivée des renforts du côte des éléments d’autodéfense, en provenance de Bangassou, et du coté des peulhs depuis la ville de Mboki.

 Enfin, il faut noter l’échec d’une réunion initiée par le préfet et l’imam venus d’Obo qui n’auraient pas pu s’entretenir avec les belligérants. Il est aussi annoncé l’arrivée imminente du Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga et de l’Imam de Bangui, Kobine Layama.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here