Un nouveau gouvernement en Côte d’Ivoire, la plupart des ministres reconduits

0
82

À deux ans de la prochaine élection présidentielle et à trois mois de la Coupe d’Afrique des nations, le gouvernement ivoirien a été remanié, mardi. Si Robert Beugré Mambé en prend la tête, le reste de l’équipe de 32 personnes ne connaît que quelques changements à la marge.

Un changement à la tête du gouvernement, mais pas de grand bouleversement. La plupart des ministres ont été reconduits en Côte d’Ivoire lors de la nomination d’un gouvernement de 32 membres, mardi 17 octobre, dirigé par le nouveau Premier ministre Robert Beugré Mambé, qui hérite également du portefeuille des Sports, à trois mois du début la Coupe d’Afrique des nations.

Le chef du gouvernement, nommé lundi en remplacement de Patrick Achi, prend le poste de Paulin Danho, ministre des Sports sortant, selon un décret lu par le secrétaire général de la présidence, Abdourahmane Cissé.

Le mois dernier, Paulin Danho avait présenté ses « excuses » après l’interruption d’un match amical entre la Côte d’Ivoire et le Mali, en raison de la pelouse détrempée du stade Alassane Ouattara d’Abidjan, construit pour la CAN qui se tiendra en Côte d’Ivoire (13 janvier – 11 février 2024).

Si la nomination de Robert Beugré Mambé comme chef du gouvernement a surpris de nombreux observateurs en Côte d’Ivoire, la composition du gouvernement n’est pas bouleversée et une large majorité des principaux portefeuilles restent aux mains de leur précédents titulaires.

Téné Birahima Ouattara, frère du président Alassane Ouattara, conserve le portefeuille de la Défense, tout comme Kobenan Kouassi Adjoumani celui de l’Agriculture, tous deux gardant leur rang de ministres d’État.

Prochaine présidentielle en 2025

Anne Ouloto, qui a remporté une victoire importante dans le Cavally (ouest) aux élections régionales de septembre, garde elle aussi son poste à la Fonction Publique et est promue ministre d’État.

Kacou Houadja Léon Adom, jusqu’ici ministre délégué aux Affaires Étrangères, est promu titulaire du portefeuille, en remplacement de Kandia Camara, élue la semaine dernière présidente du Sénat. Le ministre de la Réconciliation, Kouadio Konan Bertin, adversaire malheureux d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2020, n’est pas reconduit. La prochaine présidentielle est prévue fin 2025 en Côte d’Ivoire et Alassane Ouattara n’a pas encore indiqué s’il comptait ou non briguer un quatrième mandat.

Le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir), est le grand favori de cette présidentielle, notamment après son écrasante victoire aux élections locales de septembre où il a remporté 60 % des communes et 80 % des régions. Le premier conseil des ministres de la nouvelle équipe gouvernementale se tiendra mercredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici