Un juge new-yorkais déclare Trump responsable de «fraudes» financières «répétées»

0
115

Un juge new-yorkais a déclaré mardi Donald Trump et deux de ses enfants, Donald Trump Jr et Eric Trump, responsables de «fraudes » financières « répétées » dans les années 2010 dans l’évaluation des actifs de la Trump Organization, avant même l’ouverture lundi du procès civil dans cette affaire.

Cette décision représente un revers de taille dans ce dossier pour l’ancien président américain, qui rêve de reconquérir la Maison Blanche en novembre 2024 et de prendre sa revanche sur son successeur Joe Biden. Elle facilite en revanche la tâche de la procureure générale de l’État de New York, Letitia James, qui avait porté plainte contre Donald Trump. Elle réclame 250 millions de dollars d’amendes et des interdictions de diriger des sociétés pour Donald Trump et plusieurs de ses proches, dont ses deux enfants qui dirigent aujourd’hui la Trump Organization. Cette décision va considérablement réduire l’ampleur de ce qu’elle aura à prouver, remarque notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin.

Dans sa décision, le juge Arthur Engoron estime que Donald Trump et ses enfants sont « responsables » de « violations répétées » de la loi. Il ajoute que les documents soumis par la procureure générale montrent « clairement » des « évaluations frauduleuses » de la part de Donald Trump pour des actifs du groupe, une myriade de sociétés qui s’étend de l’immobilier résidentiel aux hôtels de luxe en passant par des clubs de golf.

La procureure générale de l’État de New York accuse le milliardaire républicain et ses enfants d’avoir « gonflé » ce patrimoine de milliards de dollars pour entre autres obtenir des prêts plus avantageux auprès des banques de 2011 à 2021. Dans sa plainte, la procureure générale cite plusieurs exemples, dont le triplex de Donald Trump à l’intérieur de la Trump Tower à New York, dont la valeur aurait été déclarée sur la base d’une surface trois fois supérieure à la réalité (2 700 mètres carrés contre 1 000), ce qui aurait permis de l’évaluer à 327 millions de dollars. « Des mesures de bonne foi pourraient varier de 10-20%, pas de 200% », écrit le juge Arthur Engoron.

La Trump Organization regroupe une myriade de sociétés et s’étend de l’immobilier résidentiel, avec plusieurs gratte-ciels à New York, aux hôtels de luxe, résidences ou clubs privés comme Mar-a-Lago en Floride et clubs de golf. En mars 2023, le magazine Forbes a évalué la fortune de Donald Trump à 2,5 milliards de dollars.

Pour l’ancien président, c’est un autre exemple de la chasse aux sorcières dont se dit victime. Pour sa défense il explique avoir toujours dit aux banques de ne pas tenir compte de ses déclarations et qu’elles ont même gagné de l’argent grâce à lui. Et il affirme, comme à son habitude, n’avoir rien fait de mal.

Libreopinionguinee avec RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici