Tribunal Administratif : Mme Agnès Dékono et le président de l’assemblée nationale Abdoul Karim Méckassoua à la barre ce jour

0
38

Comme nous l’avons déjà annoncé dans l’une de nos dernières parutions, Mme Agnès Dékono née Dékandji, au lendemain de son limogeage de ses fonctions de chargé de mission genre à l’assemblée nationale, en flagrante violation des dispositions des textes statutaires en vigueur, a  immédiatement par l’entremise de ses conseils saisi le tribunal administratif.

D’abord aux fins d’obtenir  l’annulation de l’arrêté de son limogeage sans respect scrupuleux de la procédure en la matière et ensuite  la condamnation de l’assemblée nationale avec dommages – intérêts dont le montant est initialement fixé à 800 millions de Fcfa.

Après un examen minutieux des différentes pièces versées dans le dossier et au regard des dispositions légales et règlementaires en vigueur, le juge administratif a déclaré  sa requête  en la forme et au fond recevable.

Ainsi donc, comme l’exige la procédure, les deux parties en présence, à savoir la plaignante en la personne de Mme Agnès Dékono née Dékandji et le mis en cause, c’est – à – dire l’assemblée nationale, représentée par son président Abdoul Karim Méckassoua, sont invitées à se présenter à la barre ce jour le jeudi 30 août 2018, à 8 h dans la salle du tribunal administratif de Bangui.

Afin de contribuer à la manifestation de la vérité dans cette affaire, nous publions ci – dessous la copie de la lettre de cris de cœur et  d’appel à plus de  sagesse et de raison dans le traitement de son dossier, écrite et adressée par Mme Dékono au président de l’assemblée nationale, quelques heures avant la publication de l’arrêté la limogeant arbitrairement, injustement et illégalement de ses fonctions :

Affaire à suivre…..!

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here