Telecel signe un accord de partenariat avec Lynk pour étendre sa connectivité en Centrafrique

0
101
  • Date de création: 23 septembre 2021 15:22

    

(Agence Ecofin) – La Covid-19 a contribué en 2020 à l’augmentation de la demande en services télécoms à travers la Centrafrique. Mais l’actuelle couverture télécoms moyenne du pays empêche de la satisfaire. Telecel s’est associé à un partenaire international pour contourner cet obstacle depuis l’espace.

L’opérateur de téléphonie mobile Telecel Centrafrique a signé un accord de partenariat avec Lynk, un fournisseur de connectivité par satellite. Annoncé mercredi 22 septembre, l’accord permettra à Telecel d’étendre son offre de connectivité à davantage de consommateurs à travers le pays. Via la technologie proposée à Telecel Centrafrique, Lynk donnera aux populations la capacité de se connecter directement au réseau télécoms satellite depuis un téléphone standard non modifié sans nécessairement passer par une tour télécoms au sol.

Pour Malek Atrissi, le président-directeur général de Telecel Centrafrique, le contrat signé avec Lynk marque la prochaine « étape pour garantir à nos clients la meilleure expérience télécoms non-stop possible. Nous croyons fermement à la fourniture de solutions innovantes et à la pointe de la technologie qui permettent de connecter ceux qui ne le sont pas dans notre pays. Le service de Lynk est essentiel pour résoudre ce problème ».

« En s’associant à Lynk, Telecel vise à combler la fracture numérique en étendant ses services à toute la population, où qu’elle se trouve », a-t-il souligné.

Le dernier rapport de l’Autorité de régulation des communications électroniques et la poste (ARCEP), publié au troisième trimestre 2020, estimait le taux de pénétration du mobile autour de 48% pour le parc total, et à de près de 31% pour le parc actif. Telecel occupait la seconde place du marché, avec 37% des parts, derrière Orange qui détenait 48% et devant Moov Africa RCA avec ses 15%. Avec un taux de couverture de la population en réseau mobile estimé par l’Arcep à 56,33%, il ressort qu’une grande partie de la population centrafricaine demeure privée d’accès aux services télécoms faute d’installations télécoms dans leur zone de vie.

En contournant la faible infrastructure télécoms au sol par le satellite Telecel Centrafrique a l’opportunité de toucher davantage de personnes, d’améliorer ses parts de marché et ses revenus financiers qui représentaient 45% de la valeur du marché télécoms centrafricain – 9 496 209 349 FCFA (17 millions USD) – à la fin du mois de septembre 2020.

Muriel Edjo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here