Tchad : le chef rebelle centrafricain Abakar Sabone enlevé par l’ANS

0
112

 

Abakar Sabone, ancien ministre centrafricain et proche l’ex président Bozizé, a été kidnappé hier soir à Ndjamena par des agents de la police politique tchadienne. L’ex ministre avait donné une interview sur RFI il y a quelques jours pour se plaindre du détournement des fonds angolais destinés à leur réinsertion au Tchad.

 

Selon deux sources recoupées par TchadOne, cinq milliards décaissés par l’Angola après des accords à Luanda pour aider les exilés centrafricains, ont été détournés par les pontes du régime tchadien. Deux hommes sont cités dans ce vol honteux : Le général Kogri, ex directeur de l’ANS à l’époque de l’accord de Luanda et actuel ministre conseiller du dictateur et Mahamat Saleh Abdjelil, ancien consul du Tchad en Angola et actuel conseiller spécial de Kaka. Les cinq milliards ont été partagés entre les deux hommes et d’autres généraux.

 

Nous reviendrons incessamment sur ce volet avec de nouveaux éléments. Par cet enlèvement, le Tchad renie un engagement de protéger des exilés politiques sur la base d’un accord international. Le plus ignoble est l’enlèvement d’un homme pour masquer le vol de fonds internationaux par des hauts responsables. Les proches de M. Abakar Sabone alertent les ONG de Droits de l’Homme sur le risque d’élimination physique par le duo Kogri-Lony.

 

Correspondance particulière TchadOne à Ndjamena

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici