Tchad: deux leaders de la rébellion centrafricaine toujours détenus par les services de renseignement

0
63

Tchad: deux leaders de la rébellion centrafricaine toujours détenus par les services de renseignement

Cela fait six semaines que deux leaders de la coalition rebelle centrafricaine CPC sont détenus par les services de renseignement. Abakar Sabone et Mahamat Al-Khatim avaient auparavant dénoncé l’arrêt des versements de l’Angola dans le cadre de la médiation de la CEEAC, et s’étaient interrogés sur de possibles détournements par des officiels tchadiens. Leurs familles sont toujours sans nouvelles, et parlent d’une punition. Ce qu’on ne dément pas vraiment côté tchadien.

Avec notre envoyé spécial à N’Djamena, François Mazet

Selon une bonne source, Abakar Sabone et Mahamat Al-Khatim se trouveraient dans une résidence appartenant à l’Agence nationale de la sécurité d’État, dans un quartier à l’ouest de N’Djamena. Ils y seraient détenus dans de bonnes conditions matérielles, bien que coupés de tout contact avec l’extérieur. Leurs proches s’inquiètent de cette absence de nouvelles, et assurent qu’on a fait pression sur les familles pour les empêcher de prendre un avocat.

Aucune plainte ne vise les deux hommes, mais le fait qu’ils aient cité deux personnalités importantes du pouvoir les a mis en difficulté. « Ils se sont mal comporté avec le Tchad » juge une source sécuritaire, qui parle de « diffamation », et poursuit : « si les fonds angolais ne parvenaient pas jusqu’à eux, ils devaient saisir l’Angola plutôt que de faire du tapage ».

Cette même source rappelle que Mahamat Al-Khatim avait annoncé son départ du processus de Luanda pour retourner dans celui de Khartoum avec les autorités centrafricaines, « il ne peut donc plus se prévaloir des avantages qu’on lui avait accordés »  tranche-t-elle

Toutefois, la fin de ce que les familles qualifient de « punition » semble approcher. « Ils sortiront bientôt », pense un cadre de l’exécutif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici