Révélation : Touadéra a remis beaucoup d’argent à Grékoyamet à la veille des festivités du 1er décembre

0
695

Désormais, il ne fait plus aucun doute que le silence approbateur du président Touadéra contre les propos outrageants, injurieux et blasphématoires tenus par son premier ministre Simplice Matthieu Sarandji contre le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga, a toute sa raison d’être.

Il se devait de se taire ainsi, tout simplement parce qu’il rejetait de toute son âme l’appel patriotique et spirituel lancé par ce dernier, au nom de tous les évêques et de l’Eglise Catholique de Centrafrique, à l’endroit de tous les chrétiens et de tous les soldats du Christ, à consacrer exclusivement la journée des festivités du 1er décembre au jeûne et à la prière, en mémoire de toutes les victimes  des tueries intervenues ces derniers temps à Batangafo, Bambari, Alindao, Berbérati, Bangui et ailleurs.

C’est ainsi que pour manifester sa vive protestation, en sus des instructions par lui données personnellement à son premier ministre de monter au créneau pour traiter officiellement le Cardinal de menteur, il a remis, selon des informations dignes de foi en notre possession, beaucoup d’argent au Pasteur de l’Eglise Elim du 5ème arrondissement de la ville de Bangui, en la personne de M. Grékoyamet, ci – devant aussi membre de la Plateforme des Confessions Religieuses. Ce dernier a distribué une enveloppe d’un (1) million de Francs CFA à toutes les églises apostolique et protestante et en a gardé suffisamment pour lui.L’objectif visé par cette généreuse prodigalité était double : faire boycotter l’appel lancé par le Cardinal, par la politique de diviser pour régner, d’une part, et in fine briser à jamais la dynamique au sein de cette association.

De tout ce qui précède,  trois (3) questions méritent d’être posées aux princes de la Touadérakistan : Où le président Touadéra qui n’est pas propriétaire d’un holding, a – t – il bien  trouvé tout cet argent ? Ne l’a – t – il pas tout simplement extrait des caisses du trésor public  pour l’utiliser à des fins politiques et  corrompre un homme de Dieu aux fins de faire échouer un mouvement de cris de détresse de tout un peuple visant à dénoncer l’inertie de la Minusca et l’irresponsabilité d’un régime à assurer la protection de la population et à sécuriser le pays ? Tout cet argent ne pouvait – il servir à  acquérir des vivres et venir en aide à  la population d’Alindao qui manque de tout ?

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here