Révélation : quand le roublard Touadéra a voulu convaincre les GA de ne pas participer à la rencontre du 18 mars à Addis – Abéba

0
702

CENTRAFRIQUE/GOUVERNEMENT NGRÉBADA : TOUADÉRA NE VOUDRAIT PAS SE RENDRE A ADDIS-ABEBA.

KAGA-BANDORO, N’DÉLÉ, BRIA, BIRAO (SYNTHÈSE, 10 mars 2019 – 12 :00)
Ne voulant pas se rendre à Addis-Abeba, le 18 mars prochain, tel qu’il l’a exprimé clairement, dans la soirée du vendredi 08 mars dernier, au téléphone, avec ses interlocuteurs d’avant-hier, au terme de sa semaine diplomatique Bruxelloise, Faustin Archange Touadera tente de reprendre en mains le dossier Gouvernement Ngrebada Firmin.

Cette tentative de reprise en mains n’est pas du tout destinée à le remodeler, afin de le rendre plus acceptable par tous, mais plutôt pour enfoncer le clou. Rien ne changerait à l’exception des ministères, sans chef de département, à combler par d’autres personnalités déjà consultées.

Convaincu de son approche de la crise gouvernementale, tel un agriculteur du #Gers (France) maitrisant sa technique d’engraissement de canards, pour la production de foie gras, Faustin Archange Touadera propose avec insistance à certains chefs de Groupes Armés, des postes aux Cabinets présidentiel, de la Primature Centrafrique et de certains départements ministériels, pour rééquilibrer leurs représentativités au sein de l’Exécutif.

Par un jeu de passe-passe, tel un prestidigitateur, l’illusionniste #Mandrake_Touadera crut un instant pouvoir ainsi desserrer l’étau, qui l’étouffe progressivement mais sûrement.

« Ala zia téné ti HE.Moussa Faki Mahamat so ! I ngban na Kodro i lékéré téné ti é na popo ti yé ! », martelait inlassablement Faustin Archange Touadera à ses interlocuteurs du vendredi soir, qui lui répondirent, à chaque niveau de son argumentation que « seule Addis-Abeba clarifierait la situation rendue confuse par lui et les siens, depuis son retour de Khartoum, où, pourtant tout avait été clarifié et décidé dans la mise en application de l’Accord, en commençant par celle de l’ #Article21, mise en place du Gouvernement Inclusif tel que conçue ensemble, à la réunion de très haut niveau l’impliquant, dans la nuit du 04-05 février 2019, à Khartoum, quelques heures après son arrivée ».

Hélas pour Faustin Archange Touadera, rien n’y fit. Ses interlocuteurs lui opposèrent un refus catégorique, en lui donnant rendez-vous, dans une semaine, à Addis-Abeba.

Au lendemain de ces tentatives non-abouties, avec les mêmes propositions d’intégration des cadres Groupes Armés dans les cabinets de la #Présidence, de la Primature Centrafrique et de certains ministères, le Premier ministre Ngrebada Firmin monta au créneau, sans plus de succès que Faustin Archange Touadera, président de la République, chef de l’État Centrafricain.

Comme quoi, l’euphorie diplomatique Bruxelloise et Vaticane passée, les réalités Centrafricaines rattrapent de plein fouet notre président de la République, qui aime prendre son temps pour reléguer, toujours à plus tard, la résolution de la Crise Centrafricaine (#CARCrisis), espérant bien sûr maîtriser le temps et en gagner, pour parvenir à la fin de son mandat, sans trop de casses, pour lui et les siens.

La situation sécuritaire, extrêmement volatile, qui pourrait voire les démons se déchaîner soudainement sur notre pays, lui permettrait-il cette fois-ci d’échapper à l’évaluation commune d’Addis-Abeba et demeurer seul maître de Go, rédacteur, avec l’appui de certains de ses amis, et signataire de décrets présidentiels, influant négativement sur le cours des événements politico-sécuritaires Centrafricains ?

Les prochains jours nous en diront certainement plus.

Observons !
_____________

7 mars, 19:03 ·
CENTRAFRIQUE/GOUVERNEMENT NGRÉBADA : QU’EST-CE QUI FERAIT COURIR USAIN BOLT TOUADÉRA, CONTRE L’APPLICATION DE KHARTOUM2019?

De source non-autorisée, proche de Faustin Archange Touadera, de Bruxelles, il nous parvient que Touadera croit au sabotage tous azimuts du #GouvernementNgrébada, par des partis politiques et soutient qu’il ne reculera pas.

Dès son retour à Bangui, l’on rapporte que Touadera comblerait le vide par la nomination d’autres Centrafricains, au Gouvernement, qu’il consulte actuellement dans la #DisaporaCentrafricaine en Europe.

#CourageTouad !

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here