Révélation : Les stratèges de l’UNDP et Michel Amine ont été effectivement victimes d’un grand complot

0
48

Élections 2015/2016
Tout a été mis en œuvre pour écarter trois candidats potentiels du pouvoir.
Deux ans dans quelques jours que leur tricherie et fraudes massives pour occuper le fauteuil suprême et le perchoir ont failli marcher…
Le Gouvernement de la transition a fait invalider les candidatures de Michel amine et de Francois Bozize et a réussi à positionner son candidat en tête du premier tour des présidentielles en lieu et place du candidat du RDC détesté par la transition.
Les menaces de la Cour Constitutionnelle pour annuler lesdites présidentielles pour cause d’énormes irrégularités ont été vaines.
Cette fraude a été matérialisée expressément par les mauvais aiguillages des vrais procès verbaux des législatives mélangés avec les vrais faux procès verbaux des présidentielles fabriqués par les fraudeurs au niveau du Gouvernement de la transition avec un complice au niveau de l’ANE.
La Cour Constitutionnelle, faute de temps et sous la pression de la communauté internationale dont la MINUSCA était obligée d’écarter les procès verbaux des législatives et valider les vrais faux procès verbaux qu’on pouvait trouver également au ministère de l’administration du territoire comme à l’ANE. Un véritable travail de professionnel !
Voici les Vrais résultats du premier sans fraude aucune
1 – Les présidentielles : (5 premiers)
1er Désiré Bilal Kolingba
2e. Faustin Archange Touadera
3e. Martin Ziguele
4e. Georges Anicet Dologuele
5e. Jean Serge Bokassa
2 – Législatives annulées (5 premiers) pour mauvais aiguillage et mélanges des procès verbaux orchestré juste par les complices du fraudeur qui n’a eu qu’un seul député élu au premier tour dans une des circonscriptions de Berbérati et pour barrer la route au parti UNDP d’accéder au perchoir.
1er UNDP (Michel Amine) 41 élus députés au premier tour
2e. Indépendant 34 élus au premier tour
3e. MLPC 21 députés élus au premier tour
4e. KNK 14 députés élus au premier tour
5e RDC 9 députés élus au premier tour
Le Peuple Souverain y compris ses composantes de la diaspora a tranché au second tour des présidentielles et n’a pas oublié l’UNDP aux législatives qui n’avait plus les moyens de battre campagne comme au début.
Je suis intervenu vigoureusement lors d’une réunion des candidats malheureux où on a voulu m’écarter, tenue une après midi à l’hôtel ledger Plaza, co-présidée par Messieurs Theophile Sony Colé et Abdou Karim Meckassoua assisté de madame Léa Doumta, pour mettre un terme à une tentative d’annulation du premier tour des élections par ces derniers. On a même failli en venir aux mains et aux poings….
Résultats complets de l’élection présidentielle centrafricaine de 2015 truqués.
Candidat
Parti
Voix
%
Anicet-Georges Dologuélé
URCA
281 420
23,74
Faustin-Archange Touadéra
Sans étiquette
229 764
19,05
Désiré Kolingba
RDC
149 134
12,04
Martin Ziguélé
MLPC
126 009
11,43
Jean-Serge Bokassa
sans étiquette
77 493
6,06
Charles Armel Doubane
sans étiquette
39 336
3,33
Karim Meckassoua
sans étiquette
37 947
3,21
Jean-Michel Mandaba
PGD
36 140
3,06
Sylvain Patassé
sans étiquette
30 773
2,60
Jean-Barkès Gombé-Ketté
sans étiquette
20 064
1,70
Gaston Mandata Nguérékata
sans étiquette
19 607
1,66
Fidèle Gouandjika
sans étiquette
14 759
1,25
Théodore Kapou
sans étiquette
14 542
1,23
Timoléon Mbaikoua
sans étiquette
12 886
1,09
Jean Willybiro-Sako
sans étiquette
9 756
0,83
Guy Roger Moskit
MNS
9 394
0,80
Marcel Djibassé
PS
8 160
0,69
Émile Gros Raymond Nakombo
7 934
0,67
Xavier Sylvestre Yangongo
sans étiquette
6 868
0,58
Régina Konzi-Mongot
sans étiquette
6 855
0,58
Cyriaque Gonda
PNCN
6 399
0,54
Constant Gouyomgbia Kongba Zézé
sans étiquette
6 044
0,51
Joseph Yakété
FORAC
5 904
0,50
Laurent Gomina Pampali
UNADER
5 808
0,49
Mathias Barthélemy Morouba
sans étiquette
4 818
0,41
Théophile Sony Colé
4 109
0,35
Maxime Kazagui
ANC
3 174
0,27
Jean-Baptiste Koba
2 401
0,20
Stanislas Moussa Kembé
1 961
0,17
Olivier Gabirault
sans étiquette
1 943
0,16
Total
1 181 402
100
Deuxième tour sans moyen de frauder.
Les moyens de campagne de Anicet-Georges Dologuélé sont supérieurs à ceux de Faustin-Archange Touadéra, mais ce dernier bénéficie du soutien d’une grande partie des candidats malheureux du premier tour, dont Martin Ziguélé.
Faustin-Archange Touadéra est élu président de la République à l’issue du deuxième tour, avec 62,7 % des suffrages contre 37,3 % à Anicet-Georges Dologuélé. Il présente la réconcialiation comme priorité de son mandat à venir : « Aujourd’hui, les gens ne se rendent pas aux champs parce qu’ils ont peur. Donc, ils n’ont rien à manger. La priorité, c’est de rétablir la paix et de réconcilier les Centrafricains.
J’attends les démentis

Fidele Gouandjika

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here