Révélation : Les Etats Unis ne croient pas en la capacité de TOUADERA à relever le Centrafrique du chaos

0
29

C’est par un communiqué sans équivoque que le Département d’Etat américain a ordonné aux américains vivant en Centrafrique de quitter ce pays au plus vite, du fait de sa totale dérégulation, et de l’incapacité du pouvoir en place à être capable de gérer quoique ce soit.

Le Communiqué a été publié hier par LNC dans sa version anglaise ici : ‘Centrafrican Republic Travel Warning – Press releases’.
Et fait surprenant, en s’appuyant sur l’ambassade américaine au Cameroun, et non de celle en place à Bangui; comme si les Etats Unis n’étaient pas diplomatiquement présents en Centrafrique.
Jeffrey Hawkins, l’ambassadeur des USA à Bangui est squeezé, et déjà sur la sellette.

La diplomatie du surprenant et imprévisible président américain, d’origine allemande, est tout sauf conforme aux normes.
Sa brutalité à zapper ce qui le dérange est déjà connue.
Et en Centrafrique, il fait simple, ces propos sur le sujet :

« Ces gens ne pensent qu’à se tuer entre eux, c’est leur problème, nous n’avons plus rien à faire là bas. Les Etats Unis doivent se recentrer sur la défense de ses intérêts, et pas perdre du temps et gaspiller son argent dans ce pays qui est actuellement sans utilité pour nous. »

TOUADERA L’ARTEFACT DE BOZIZE

Interrogé par LNC, un conseiller de l’administration TRUMP à Washington a été très clair :

« Comme au Gabon, nous avons de sérieux doutes sur la légitimité de l’élection de ce président Touadéra. De nos derniers rapports, il a été élu président par des tricheries constatées.
Des messages de l’ancienne présidente de la transition, Catherine Samba-Panza l’attestent, avec la complicité de l’ancienne puissance coloniale et de la MINUSCA. La même chose au Gabon pour la réélection d’Ali Bongo. Notre administration ne veut pas se mêler dans ce que vous appelez des magouilles. […] Ce président Touadéra depuis un an n’a rien fait pour sortir son pays du chaos. Il ne fait que demander de l’argent, mais pourquoi faire ? Il n’a aucun plan de sauvetage. […] La situation dans ce pays est dans sa pire en matière de crise humanitaire et sécuritaire. Raison pour laquelle nous demandons à nos concitoyens présents dans ce pays, de le quitter au plus vite.
De même, les USA suspendent ses aides à tous les niveaux à ce pays. »

LES CONSEQUENCES ?

Depuis l’avènement de l’Administration TRUMP, c’est près de 30% du financement de l’ONU qui est supprimé.
Ce qui à court terme ne sera pas sans effet sur le budget de la MINUSCA, estimé à environ 950 millions de $/an. Plus en profondeur, les ETATS UNIS, version TRUMP, ne comprennent pas pourquoi la MINUSCA ne fait pas ce pourquoi elle est missionnée en RCA, à savoir arrêter de facto tous les chefs de guerre des milices dans le pays, et de les désarmer sans condition.

Concernant Faustin TOUADERA, une interrogation cruelle d’un conseiller du Département d’état sur lui : « Il est le président de quoi ? »

 

Source : LNC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here