Révélation : Journée Mondiale de la liberté de la presse : Sarandji donne13 millions de Francs CFA à Ali Darass et 200.000 Francs Fca aux Journalistes !

0
25

L’on ne parlera jamais assez de la fourberie des plus hautes autorités du pays qui, pour protéger leurs postes, n’hésitent pas à saborder la vie des Centrafricains. De source vérifiée, le PM SARANDJI aurait reçu un certain Assan Bouba, envoyé par Ali Daras à qui il aurait remis la somme de 13 millions de F cfa. Les faits se seraient déroulés à JM résidence lorsque celui-ci était venu à Bangui dans le cadre de la rencontre des groupes armés et le gouvernement en prélude du démarrage du DDRR.

13 millions donnés à des mercenaires qui ont le sang sur la main et qui n’arrêtent pas d’assassiner des Centrafricains. Que veulent au juste les nouveaux dirigeants de ce pays ? Est-ce pour sacrifier sa vie que le peuple Centrafricain a bravé les mauvaises intentions que lui prêtait la Communauté internationale pour aller à des élections finalement jugées démocratiques, libres et transparentes par la même Communauté internationale ?

Le fonctionnement de l’administration en générale et particulièrement celle de l’Assemblée Nationale est critique. Les fournitures et les produits d’entretien manquent cruellement. Les fonctionnaires et agents de l’Etat souffrent des arriérés de salaires. Les salaires stagnent alors que le coût de vie galope. Une situation sociale très médiocre qui appelle en urgence une amélioration. Ces choses ne font pas le souci de nos dirigeants qui ne voient que leurs postes à protéger en offrant gracieusement de l’argent à des rebelles qui ne cessent de se réorganiser pour marcher sur Bangui. N’est-ce pas une tacite manière de soutenir et de pérenniser les actions des groupes armés dans le pays ?

Le peuple n’a que trop souffert et savoir que les plus hautes personnalités du pays complotent ardemment pour maintenir ce peuple dans la souffrance est des plus regrettables comportements de dirigeant car selon une source sûre, un certain Mordjim serait l’émissaire de SARANDJI auprès des différents groupes armés qu’il ravitaille financièrement.

Le PM, s’il pense pouvoir maintenir son poste en finançant des rebelles, des mercenaires qui dégoulinent de sang, doit savoir que ces genres de personnes ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et n’hésitent pas à tuer même ceux qui sont leur soutien. Il suffit  un seul jour de leur dire que vous n’avez rien à leur donner lorsque qu’ils vous le demandent. A bon entendeur salut !

Source : CNC

Nota Bene : Aux dernières nouvelles, le premier ministre n’aurait remis aux professionnels de la presse que la modique somme de 200.000 Francs CFA, lors de la cérémonie de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse. Quant à la présidence de la République, elle aurait été représentée par M. Sébiro et M. Mokpem, respectivement chargé de missions et ministre – conseiller en communication, qui n’auraient rien déposé dans l’assiette. Une véritable honte nationale !

Jean – Paul Naïba

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here