Révélation : C’est la Minusca qui a transporté Abdoulaye Hissène, Aroun Gaye et Autres de Galafondo à Sibut

0
36

«  La Minusca n’avait pas tiré sur nous, à Galafondo. Si elle l’avait fait,  nous serions tous morts et personne ne serait là aujourd’hui devant votre barre », a lancé l’accusé Tidjiane, le vendredi dernier, au président de la cour criminelle, le magistrat Alfred – Rock Ngoumbré, en réponse à une attaque verbale du procureur général, M. Eric Didier Tambo qui avait argué entretemps que les éléments de la Séléka qui comparaissaient pour la première depuis l’ouverture de ce procès, avaient été arrêtés, suite à des tirs nourris de la Minusca, à 155 km de la ville de Bangui. Et le lieutenant du criminel Abdoulaye Hissène de poursuivre en ces termes : «  Nous avons été transportés par la Minusca de Galafondo à Sibut ».

Le mot que tout le monde attendait impatiemment  est lâché. Il est grave et remet à nouveau sur la place publique l’épineuse et hautement sensible question de l’implication des soldats onusiens et du haut commandement militaire de la Minusca dans l’entretien et la persistance de la crise centrafricaine.

 L’affaire, rappelons – le, avait fait la une des quotidiens de la place in illo tempore. Les professionnels des médias, les guerriers de la plume,  même certains hommes politiques  et quelques leaders de la société civile, étaient montés au créneau pour fustiger la Minusca et lui faire endosser son entière responsabilité dans la fuite de Abdoulaye Hissène, l’un des pires criminels qu’ait connu la République, et de ses principaux lieutenants.

Mais, la Minusca par la voix de son porte – parole, le nommé Monteiro, avait balayé d’un revers de la main ces accusations apparemment bien  fondées. Comme la vérité est plus forte que le mensonge et comme le disait si fièrement de son vivant le président Feu Ange – Félix Patassé, elle vient d’éclater au grand jour. Abdoulaye Hissène, Aroun Gaye et Autres n’avaient pas fui. Ils ont été transportés par la Minusca qui les avait déposés à Sibut. Mais alors que les seize éléments qui comparaissent aujourd’hui dont des blessés avaient été arrêtés, Abdoulaye Hissène, Aroun Gaye et Autres avaient été curieusement et étonnement  libérés pour prendre la route de Kaga  Bandoro où leur arrivée avaient été signalée  au PK 5 à Bangui, par des tirs de sommations en guise de manifestation de  joie de la part de leurs partisans,  du faitque  leurs chefs étaient arrivés à destination sains et saufs. Alea jacta est !

Ainsi donc, la majorité des centrafricains qui continuent de se poser la question de savoir comment ils avaient fait pour arriver à Kaga – Bandoro et plus à Ndélé, peuvent dormir aujourd’hui tranquillement puisqu’ils ont désormais la réponse à leur inquiétude : ils ont été transportés par la Minusca.

Affaire à suivre….

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here