Révélation : Auto – interpellation du PM du 24 mai : Méckassoua voulait – il piéger Sarandji ?

0
16

Lorsque le véhicule du Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Abdou Karim Meckassoua arrive au palais de la Renaissance pour rencontrer le Premier Ministre et le Président de la République, il était 10h ce Mardi 23 Mai. Le Premier Ministre Simplice Mathieu SARANDJI alors en Conseils de Cabinet avec l’ensemble de l’équipe gouvernementale quitte le Conseil et rejoint le Président pour cette audience extraordinaire imprévue de l’agenda du Chef de l’Etat. Pendant les échanges, le PAN suggère alors au Premier Ministre de ne pas se rendre le lendemain comme convenu à l’Assemblée Nationale pour la séance des questions au gouvernement. Il faut préciser le caractère très cordial des échanges pendant cette audience. Le Chef de l’Etat fait remarquer au PAN l’agenda très chargé des Ministres pour qui, les Lundis sont généralement réservés aux Réunions des Cabinets respectifs; les mardis sont bloqués pour le Conseils de Cabinet, les jeudis pour le Conseil des Ministres, si les mercredis sont réservés aux questions au gouvernement, ne restera plus que les vendredis pour s’occuper chacun de son cabinet…
Le PAN rebondit sur cet argument et explique que l’ambiance à l’Assemblée est électrique et qu’il serait sage pour que le Premier Ministre ne vienne pas à la séance des questions au gouvernement du lendemain. Le premier Ministre se retire alors…

Le PAN prévient et mobilise les députés pour la séance du 24 les appelant à être massivement présent et se garde bien de les informer qu’il a proposé au premier Ministre de ne pas se rendre à l’Assemblée le lendemain. Le PAN invite même quelques corps diplomatiques, les médias internationaux (RFI) pour la séance du 24 mai qu’il a pourtant proposé l’annulation au Premier Ministre.
Le 24 Mai à 9h, le PM se rend compte de la supercherie et du piège tendu par le PAN, et décide de se rendre avec tout son gouvernement à l’hémicycle. Il tente de joindre le PAN pour l’informer de sa décision de se présenter à l’Assemblée mais celui-ci ne répond pas ni son vice-président NZINGAS et même son protocole. Pris à son propre piège, le PAN est contraint de recevoir le PM et son gouvernement. ……

Source : RCA SANGO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here