République centrafricaine : l’ONU fustige la récente recrudescence d’attaques contre les humanitaires

0
70

République centrafricaine : l’ONU fustige la récente recrudescence d’attaques contre
les humanitaires

1 juin 2022

Aide humanitaire

ONU

Les Nations Unies ont condamné fermement, mercredi, la recrudescence d’attaques contre les organisations humanitaires en République centrafricaine (RCA). Ces dernières sont obligées dans certains cas de suspendre leurs activités pour mettre à l’abri leurs équipes.

En une semaine à travers quatre incidents, deux organisations humanitaires ont suspendu leurs activités suite à des attaques armées contre leurs équipes.

« Dans la plupart des cas, le personnel a été violenté et leurs biens personnels emportés », a dénoncé dans un communiqué, Denise Brown, la Coordonnatrice humanitaire de l’ONU pour la RCA.

« Un employé de MSF est décédé le samedi 28 mai après avoir été touché à trois reprises par les tirs d’un individu employé par les forces armées centrafricaines (FACA) dans la préfecture de l’Ouham, au nord-ouest du pays », avait d’ailleurs annoncé mardi, l’ONG Médecins sans frontières (MSF).

Mahamat Ahamat, 46 ans, de nationalité centrafricaine « a été touché à trois reprises » à Moyenne-Sido, à 500 km au nord-ouest de la capitale Bangui, près de la frontière tchadienne, a indiqué l’ONG dans un communiqué.

MINUSCA / Denise Brown, cheffe adjointe de la MINUSCA s’adressant à des journalistes (photo d’archives).

69 incidents sécuritaires ayant occasionné la mort d’un humanitaire en 2022

Entre janvier et mai, 69 incidents sécuritaires ont touché les humanitaires, notamment un humanitaire tué et 16 autres blessés. « La population civile est la plus touchée par cette inquiétante augmentation de la violence », a déclaré Mme Brown.

L’ONU appelle toutes les parties à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et à laisser libre passage aux organisations humanitaires. « Et à chaque fois qu’une organisation humanitaire est attaquée, c’est l’accès à l’eau, aux vivres, à la santé, à l’éducation qui est menacée dans un contexte où plus de la moitié de la population a besoin d’aide humanitaire », a-t-elle ajouté.

A la suite de la suspension des activités de deux organisations humanitaires attaquées par des hommes armés, plus de 46.000 personnes vulnérables, majoritairement des déplacés vont voir perturbée leur aide dans les domaines de la santé, des violences basées sur le genre, de protection et de la gestion des camps dans le nord-ouest du pays.

« 2,2 millions de personnes n’ont pas suffisamment à manger en RCA et ne savent pas d’où leur viendra le prochain repas. Si une organisation humanitaire œuvrant dans la sécurité alimentaire se voit obligée de suspendre ses activités suite aux attaques des hommes armées, ce serait catastrophique », a expliqué la Coordonnatrice humanitaire de l’ONU en RCA.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail – Inscrivez-vous ici.

♦ Téléchargez l’application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here