RDC : Tshisekedi traverse le fleuve Congo pour les festivités des 80 ans du manifeste de Brazzaville

0
126

Denis Sassou-Nguesso, le dernier des mohicans de la Françafrique

Le dirigeant congolais honorera, mardi, la mémoire du général de Gaulle à l’occasion de festivités célébrant « Brazzaville, capitale de la France libre »

Denis Sassou-Nguesso et l\'arrivée du Général de Gaulle à Brazzaville en 1940.

Denis Sassou-Nguesso et l’arrivée du Général de Gaulle à Brazzaville en 1940.

© Sipa Press

A l’occasion de la célébration de l’Année de Gaulle et du 80e anniversaire du manifeste de Brazzaville, le Congo accueille, du 27 au 29 octobre 2020, plusieurs célébrations. Jean-Yves Le Drian, le patron du Quai d’Orsay, est attendu pour cet événement qui sera également marqué par la présence des dirigeants d’Afrique centrale.

A défaut d’être un bon gestionnaire, Denis Sassou-Nguesso (DSN) est un véritable génie politique. Largement boudé par la France depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence en 2017, l’autocrate congolais a cherché à prendre son homologue français à son propre jeu sur un sujet dont le disciple de Paul Ricœur raffole, les fameuses questions mémorielles. L’histoire le sert sur un plateau puisqu’il peut convoquer et célébrer, en ce 27 octobre, le général de Gaulle.

Après l’appel du 18 juin 1940, depuis Londres, le chef de la France libre va chercher à rallier les territoires de l’Afrique Equatoriale française (AEF), appartenant à l’empire français. Il prend la mer le 31 août, mais les troupes britanniques et françaises libres échouent à prendre Dakar, trois semaines plus tard.

Il met alors le cap sur Douala, puis N’Djamena et enfin Brazzaville où il arrive, le 24 octobre. Trois jours plus tard, il publie le manifeste de Brazzaville et créé le Conseil de défense de l’empire, embryon d’un gouvernement. Radio Brazzaville devient l’émetteur national de la France libre. Le général reviendra plusieurs fois à Brazzaville les années suivantes. Au Tchad, il monte la colonne Leclerc, base de la future 2e DB.

Depuis plus d’un an, DSN planifie cette célébration…

Source : l’Opinion

Commémoration : des invités de marque pour les 80 ans du Manifeste de Brazzaville

Samedi 24 Octobre 2020 – 16:45

 

Le Congo accueille, les 27 et 28 octobre, les manifestations liées aux quatre-vingts-ans de la mise en perspective par Charles de Gaulle de Brazzaville comme tête de pont de la résistance contre l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. L’ancienne capitale de l’Afrique équatoriale française devient alors la capitale de la France libre.

Les cérémonies se dérouleront en présence des chefs d’Etat du Congo, du Tchad, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, le Cameroun et le Gabon étant représentés par leur Premier ministre, la France par son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, l’Organisation internationale de la Francophonie par sa secrétaire générale, Louise Mushikiwabo. Elle est arrivée à Brazzaville samedi, les autres officiels sont attendus ce lundi.

Le programme des commémorations prévoit l’animation par les experts de débats à la faveur du colloque international qui a pour thème : « De Gaulle et Brazzaville, une histoire partagée entre la France, l’Afrique et le Congo ».

Gankama N’Siah

RDC : Tshisekedi traverse le fleuve Congo pour les festivités des 80 ans du manifeste de Brazzaville

Published

on

RDC : Tshisekedi traverse le fleuve Congo pour les festivités des 80 ans du manifeste de Brazzaville 3

Le président de la Rd Congo, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo séjourne depuis cet après-midi du lundi 26 octobre 2020 à Brazzaville en République du Congo.

Il a été accueilli par M. Gilbert Ondongo, ministre d’Etat, ministre de l’Economie, de l’industrie et du portefeuille public, le ministre, représentant son homologue Denis Sassou Nguesso qui l’a personnellement invité.

RDC : Tshisekedi traverse le fleuve Congo pour les festivités des 80 ans du manifeste de Brazzaville 4Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo est parmi les cinq chefs d’État invités aux activités commémoratives des 80 ans du Manifeste de Brazzaville.

Avec Faustin Archange Touadera de la RCA, le Maréchal Idriss Deby du Tchad, Paul Biya du Cameroun, Mme Christine Ossuka Raponda premier ministre de la République gabonaise, Félix Antoine Tshisekedi est parmi les invités de marque.

D’apres la presse présidentielle, chacun prendra la parole au colloque qui sera ouvert ce mardi 27
27 octobre au Palais des Congrès.

La France sera représentée par son ministre des Affaires étrangères Jean Yves LE DRIANT et la Francophonie par son secrétaire général Louise Mushikiwabo.

Organisé sous le thème de « De Gaulle et Brazzaville, une histoire partagée entre la France, l’Afrique et le Congo », ce colloque est l’occasion de se célébrer le 80ème anniversaire du ralliement de Brazzaville à la France Libre.

En effet, le 28 octobre 1940, le général Charles de Gaulle faisait de Brazzaville la tête de pont de la résistance contre l’Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale.

L’ancienne capitale de l’Afrique équatoriale francaise devient alors la capitale de la France Libre.

Président en exercice de l’Union Africaine, dès janvier 2021, le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ne manquera d’évoquer avec ses homologues des questions bilatérales et d’intérêt commun du continent.

Dans la suite du chef de l’Etat rd congolais à Brazzaville se trouvent la ministre des Affaires étrangères Tumba Nzeza et son collègue de la Coopération régionale M. Mandjolo.

Le 12 octobre dernier, le président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait reçu à la Cité de l’Union Africaine le ministre congolais des affaires étrangères Jean-claude Ngakossso venu lui apporter l’invitation pour participer à ces manifestations.

Zoom Eco

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here