RDC : des officiers arrêtés après la mort des manifestants à Goma

0
137

 

République démocratique du Congo

Des responsables militaires ont été arrêtés après la répression d’une manifestation qui a fait une cinquantaine de morts mercredi dernier à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo.

Le ministre congolais de l’intérieur a annoncé lundi, l’arrestation du commandant de la brigade de la Garde républicaine et du de celui du régiment. Dans la foulée, Peter Kazadi a expliqué « Ils sont placés en détention et un procès sera organisé dans les heures qui viennent pour que les responsabilités soient établies ».

La mort des manifestants a suscité l’indignation dans le pays. Face à cette levée de bouclier, le gouvernement congolais a appelé calme, et à de faire confiance au gouvernement. Tout en soulignant que la balle est désormais dans le camp de la justice qui établira les responsabilités.

Une opération militaire avait été lancée tôt mercredi dernier à Goma pour empêcher la tenue d’une manifestation que comptait organiser une secte locale contre la présence dans la région des forces de l’ONU et de l’Afrique de l’Est, accusées d’inefficacité dans la lutte contre les groupes armés.

L’opération avait été conduite en particulier dans le temple et dans les locaux de la radio de cette secte. Un document interne de l’armée a fait état de 48 morts et 75 blessés, avant que le gouvernement ne communique jeudi soir un bilan de 43 morts et 56 blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici