RCA : MON CREDO POLITIQUE : CONTRIBUER A CASSER UN SYSTEME POLITIQUE LONGTEMPS FAIT DU CLANISME, DE L’ETHNOCENTRISME ET DU REGIONALISME

0
140

 

MON CREDO POLITIQUE : CONTRIBUER A CASSER UN SYSTEME POLITIQUE LONGTEMPS FAIT DU CLANISME, DE L’ETHNOCENTRISME ET DU REGIONALISME

J’entends contribuer à casser le système politique de notre pays, la REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, dont les cheminements plus ou moins aventureux, compliqués et inefficaces depuis des décennies, s’expliquent, dans une très large mesure, par des pratiques politiques empreintes du clanisme, de l’ethnocentrisme et du régionalisme, au détriment des critères objectifs communément reconnus et admis.

Les instincts tribalistes, ethnocentristes et régionaux sont des poisons qui ont rongé jusqu’ici notre pays, le CENTRAFRIQUE.
Pourtant, notre pays comme n’importe quel autre au monde, est une diversité.
Pourtant, notre monde est une diversité.
Et je considère que la diversité induit la complémentarité, la fraternité et même l’égalité.
Notre monde est un foisonnement de différences.
Et je considère que la différence implique la tolérance.

Ainsi, j’invite chacune et chacun de nous à se poser les bonnes questions et à y répondre :
En venant au monde, qui a choisi son continent ? Personne, et c’est ma réponse.
En venant au monde, qui a choisi son pays ? Personne, et c’est ma réponse.
En venant au monde, qui a choisi ses parents ? Personne, et c’est ma réponse.
En venant au monde, qui a choisi son ethnie ou sa tribu ? Personne, et c’est ma réponse.

Par conséquent, tel africain aurait pu naître européen, américain, océanien ou asiatique.
Tel européen aurait pu naître africain, américain, océanien ou asiatique.
En République Centrafricaine (mon pays) :
Tel aurait pu naître Yakoma, Mboum, Ngbaka, Banda, Mandja, Ngbakamandja, Goula ou Rounga, etc.
Et tel Yakoma, aurait pu naître Gbaya, Mboum, Ngbaka, Banda, Mandja, Ngbakamandja, Goula ou Rounga, etc.

Ce n’est donc point un mérite que d’appartenir à tel ou tel autre continent.
Ce n’est donc point un mérite que d’avoir la nationalité de tel ou tel autre pays.
Ce n’est donc point un mérite que d’être membre de telle ou telle autre ethnie, tribu ou région.

De la même manière que l’idéologie postulant une hiérarchie des races est dangereuse pour l’humanité, méprisable et condamnable, l’idéologie postulant une hiérarchie des ethnies, tribus, régions ou clans est méprisable et dangereuse pour notre nation centrafricaine.

De la même manière que les instincts racistes sont des poisons pour l’humanité, les instincts ethnocentristes, tribalistes, régionalistes et claniques sont des poisons pour notre nation centrafricaine.

Alors, débarrassons-nous de ces complexes liés aux races, ethnies, tribus, clans et régions et religions.

Alors, hommes et femmes de tous les continents, africains, américains, européens, océaniens et asiatiques, nous sommes tous frères et sœurs, dans la diversité.

Alors, membres des différentes ethnies se trouvant en République Centrafricaine, Gbaya, Yakoma, Mboum, Ngbaka, Banda ou Goula et autres, nous sommes tous frères et sœurs, dans la diversité.

Alors vous, chrétiens et musulmans, Animistes et athées, nous sommes tous frères et sœurs, dans la diversité et par la volonté de l’unique Créateur et Maître de l’Univers, celui que nous appelons différemment Dieu, Allah, Jéhovah, Elohim, Ngakola ou autre.

Nous sommes différents, mais respectons-nous, soyons-unis, tolérons-nous, rassemblons-nous, donnons-nous la main, travaillons ensemble pour notre beau pays.

Considérons plutôt notre diversité ethnique, tribale, régionale, religieuse comme une grande richesse et une immense force pour relever les multiples défis qui se posent à nous en tant que nation centrafricaine.

Oui, notre monde est une diversité, par la volonté de l’unique Créateur et Maître de l’Univers.
Oui, notre pays, la REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, est une diversité, par la volonté de l’unique Créateur et Maître de l’Univers, en qui je crois et place ma totale confiance.

C’est ma perception du monde, c’est ma perception de notre pays en partage.
Et pour ma part, j’accepte ce monde tel qu’il, j’accepte et aime notre pays tel qu’il est et retiens l’enseignement qui en résulte pour chacune et chacun de nous : diversité-unité-fraternité-complémentarité, gage de la prospérité de notre pays, la REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE.

J’ai donc comme idéal que la gouvernance de notre pays soit enfin défaite des passions ethniques, tribales, régionalistes et religieuses et tourne résolument au service de notre nation et de ses valeurs.

C’est ce que je veux pour notre pays en partage, la REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, et comme j’ai l’habitude de le dire, cette belle terre que nos ancêtres nous ont léguée et que nous avons l’obligation de préserver pour la léguer en toute sécurité et en pleine prospérité à notre postérité.

CASSER CE SYSTEME, LE PARTI MDSP S’Y ENGAGE POLITIQUEMENT.
CONTRIBUER A CASSER CE SYSTEME, JE M’Y ENGAGE PERSONNELLEMENT.

Paris, le 27 octobre 2023
Dr Dominique Désiré ERENON,
Président de la Marche pour la Démocratie et le Salut du Peuple (MDSP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici