RCA : Ministère de la communication et des médias et HCC : Du tribalisme à ciel ouvert

0
105

RCA : Ministère de la communication et des médias et HCC : Du tribalisme à ciel ouvert

Komla

Il y a quelques jours, nous avons appris que le ministre de la communication et des médias Maxime Balalou a mis en place un comité d’organisation des élections des nouveaux membres du Haut Conseil de la Communication.

Selon des sources policières parvenues à notre rédaction, par la création de ce comité dont la majorité des membres appartiennent à son ethnie, le nouveau ministre a cru bon de ne pas aller avec le dos de la cuillère pour que seuls les candidats yakoma soient élus au HCC. C’est ainsi que le mercredi 03 avril 2024, il a signé un arrêté instituant le comité d’organisation des élections, largement dominé par ses parents yakomas. Il s’agit de :

Présidente : Mme Lucienne Backa, journaliste dont l’origine et la qualification requise relèvent de son passage à l’Ecole Nationale des Arts (ENA) ; Autres membres : Mr Omer Sambia, ancien photographe à l’Université de Bangui, Chargé de mission en matière de presse au ministère de la Communication ; Dieudonné Siokouba, journaliste, qui avait lamentablement échoué à la Haute autorité chargée de la bonne gouvernance où il avait été viré de son poste de Rapporteur général adjoint pour incompétence notoire et alcoolisme chronique. Pour finir, il faut remarquer que le directeur de cabinet du ministre de la Communication est de l’ethnie yakomas comme son ministre.

Depuis la publication de cet arrêté scélérat, nous ne cessons d’assister à des mouvements d’euphorie des candidats yakomas, à l’exemple de la très incompétente Édith Isabelle Vackat, la maîtresse préférée du ministre de l’Elevage Hassan Bouba, qui a fait la honte au HCC mais qui rêve d’être réélue par les femmes journalistes. Elle dit à qui veut entendre que José Richard Pouambi, le président sortant du HCC sera reconduit au HCC par décret présidentiel, sur le quota du chef de l’État, à la demande expresse de son parent de Mobaye Aurélien Simplice ZINGAS Kongbele, un allié de la majorité qui vient d’être nommé ministre d’État à l’éducation nationale.

De quoi irriter le MCU dont Pouambi qui traîne derrière lui plusieurs vieilles casseroles, porte fièrement les t-shirts et casquettes, en flagrante violation des dispositions de la loi qui exigent impartialité, neutralité, intégrité et probité morale.
Monsieur le ministre Maxime Balalou, n’y a-t-il pas quelqu’un d’une autre ethnie que la vôtre pour présider le Comité d’organisation des élections des membres du HCC devant être impérativement représenté par deux membres issus des médias publics (dont 1 femme) et deux membres appartenant aux médias privés dont 1 femme obligatoirement ?

Affaire à suivre ….. !!!!

ABOUBAZOAPE

Source : Nouvelledafrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici