RCA : les crédits bancaires chutent de 41% à 36 milliards au 3e trimestre 2022

0
275

RCA : les crédits bancaires chutent de 41% à 36 milliards au 3e trimestre 2022

Selon les données de la Beac, l’offre de crédit bancaire en République centrafricaine s’est située à 36,64 milliards de FCFA, soit une baisse de 41% comparée aux 62,65 milliards accordés par les banques trois mois plutôt.

Le volume de crédits octroyé par les banques centrafricaines est ressorti à 36, 64 milliards de FCFA au 3e trimestre 2022. Cette enveloppe est en baisse de 41% comparée aux 62,65 milliards accordés trois mois plutôt.  Sur un an, le montant est en légère augmentation se situant ainsi à 34,80 milliards de FCFA au 3ème trimestre 2021. Aussi, le nombre de dossiers ayant obtenu un accord de financement en République Centrafricaine (RCA) a quasiment triplé, s’élevant à 6 774 nouveaux crédits contre 2 727 dossiers trois mois plutôt et de 3 286 dossiers à fin septembre 2021.

Lire aussi : Cameroun : Les crédits bancaires bondissent malgré un durcissement de la politique monétaire

Selon les données de la Banque centrale, sur les 6 banques commerciales que compte le pays,  BgfiBank CA a été la plus active sur le marché du crédit au 3ème trimestre 2022 avec 65,72% de l’offre. La BPMC (Banque Populaire maroco-centrafriaine) arrive en deuxième position avec 20% des parts du marché. Bsic et Ecobank RCA prennent respectivement les 3ème et 4ème positions.

Lire aussi : Crédits bancaires dans la Cemac : le diktat du Cameroun, du Gabon et des grandes entreprises  

Globalement, les taux débiteurs moyens pratiqués par les banques centrafricaines ont progressé de 238 points de base à 11,99 % contre 9,61 % trois mois auparavant. Dans le détail, les taux débiteurs moyens appliqués aux particuliers ont progressé de 130 points de base, s’élevant à 21,53% contre 20,23% fin juin 2022. « S’agissant des PME, les TEG moyens ont considérablement progressé au cours de la période sous revue passant de 9,84 % au 3ème trimestre 2021 à 12,63 % un an après. Ces taux moyens se sont situés à 8,60 % au 2ème trimestre 2022 », renseigne la BEAC. Les Administrations publiques et collectivités locales, les taux débiteurs moyens ont reculé, de 500 points de base, se situant à 8,95 % contre 13,95 % trois mois plus tôt.

Lire aussi : Crédits bancaires : les PME de la Cemac lésées au profit des grandes entreprises

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici