RCA : EN PLUS… DU PANAFRICANISME BON MARCHÉ POUR LES CENTRAFRICAINS !

0
110
RCA : EN PLUS… DU PANAFRICANISME BON MARCHÉ POUR LES CENTRAFRICAINS !
Par GJK
Mais d’où parlent-ils, ces pseudo-intellectuels et panafricanistes de la 25ème heure qui, comme une génération spontanée, envahissent les réseaux sociaux, et surtout, prétendent dire aux Centrafricains quelle imposture leur conviendrait ?
Qu’ont-ils à enseigner aux compatriotes et héritiers directs de Barthélémy Boganda – père injustement méconnu du panafricanisme africain -, tous ceux qui, sur le dos de la RCA et sous le label d’intellectuels africains, se sont découvert une vocation tardive de panafricanistes ?
Décidément, la RCA rend fou !
Et aujourd’hui, la mode – si ce n’est l’un des marchés les plus rentables -, pour certains Camerounais, afro-descendants et autres « grands connaisseurs de l’Afrique », c’est de s’improviser panafricanistes, pour uniquement venir disserter – pour ne pas dire divaguer-sur les souffrances du peuple centrafricain.
À tous ceux-là, on a simplement envie de poser la question suivante : avant de vous occuper du sort de la Centrafrique et de vous plaindre en lieu et place des Centrafricains, dites-nous, pour quelle cause panafricaniste vous-êtes-vous battus dans votre propre pays, et quel est votre état de service en matière de défense des droits civiques et politiques de vos concitoyens ?
Tous les comptes faits, et sans même avoir besoin d’attendre les mensonges qu’ils débiteront en guise de réponses, disons-leur honnêtement, clairement et fermement : circulez, chers messieurs, le Centrafricain n’a que faire de vos élucubrations, de votre panafricanisme dégriffé et de tous vos concepts périmés et à la con.
Au tour de nos compatriotes Centrafricains, d’arrêter de croire que tout individu, tout étranger qui n’est pas analphabète et plus est, maîtrise un tant soi peu l’art de la rhétorique, est un intellectuel digne, capable de nous indiquer le chemin à suivre, et donc qu’à ce titre, mérite révérence.
Non, vraiment non !
Si en RCA, certains ont choisi les armes pour se faire entendre, d’autres cependant, savent faire usage de la plume et de leur matière grise. C’est tout à leur honneur, car cela est plus constructif.
GJK-Guy José KOSSA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here