RCA : des soldats de Wagner soupçonnés d’avoir incendié un dépôt Castel

0
215

RCA : des soldats de Wagner soupçonnés d’avoir incendié un dépôt Castel

Le groupe paramilitaire russe, qui produit et distribue depuis février dernier la marque « Africa Ti l’or » en République centrafricaine, est le suspect numéro 1 dans l’incendie qui a ravagé une partie des installations de la brasserie Mocaf, le 06 mars dernier.

C’est su de tous : la République centrafricaine est ces dernières années le théâtre d’un interminable jeu de puissances entre la Russie et les pays occidentaux, et particulièrement la France qui y perd du terrain au profit des Soviétiques. L’économie est désormais l’un des terrains d’expression de cette guerre qui gagne chaque jour en ampleur. Le groupe paramilitaire russe Wagner, qui, au-delà de ses activités militaires au service du pouvoir de Bangui, embrasse désormais plusieurs secteurs de l’économie en Centrafrique, a mis sur le marché la marque de bière « Africa Ti l’or », pour concurrencer la brasserie Mocaf, filiale du groupe français Castel en République centrafricaine. Au point de procéder par des techniques déloyales ?  Wagner est en effet mis en cause dans l’incendie qui a ravagé une partie des stocks de la brasserie Mocaf, dans la nuit du 05 au 06 mars 2023.

Lire aussi : Groupe Castel : Des avancées à reculons en Afrique ?

Ce ne seraient pas moins de trente-cinq objets incendiaires qui auraient été lancés dans la zone de stockage, faisant fondre un grand nombre de casiers et contraignant la direction de la Mocaf à jeter une importante quantité de bière, rapporte Radio France Internationale (RFI). Sur les images de la vidéosurveillance de l’usine, « on voit deux groupes de deux hommes lancer, sur les coups de 1h du matin, des cocktails Molotov par-dessus le mur d’enceinte du site. Ces quatre hommes sont grands, athlétiques, en habits militaires, et portent leur mitraillette dans le dos. Si leurs visages et leurs têtes sont couverts, leur affiliation au groupe paramilitaire russe ne fait guère, voire aucuns doutes, selon nos sources sur place. Ils ne ressemblent pas en tout cas aux sept personnes arrêtées lundi soir dans un motel de Bimbo proche de la brasserie et présentées par la police centrafricaine comme les auteurs présumés de cet incendie criminel », rapporte la radio française à diffusion internationale.

Lire aussi : Eau minérale: le groupe Castel se sépare de ses actifs en Côte d’Ivoire

Dans un communiqué publié daté du 07 mars, la direction de Mocaf dénonce un « acte criminel et prémédité » ayant visé son dépôt d’emballage et ayant causé « d’importants dégâts économiques et matériels ». L’objectif de cet « acte crapuleux », estime-t-elle, serait de faire stopper ses activités. Si ces informations étaient avérées, la guerre entre Wagner et le groupe Castel franchirait ainsi un nouveau palier, après que le deuxième a soupçonné le premier d’être derrière la violente propagande visant ses produits, avec le slogan « à chaque achat de Castel, tu finances la guerre et tu te tues ». Le groupe Castel a à plusieurs reprises été accusé de financer des groupes armés, aussi bien par certains responsables politiques que par des ONG. Courant 2022, la justice française avait ouvert une enquête sur ces graves accusations.

Notons que cette entreprise française, historiquement installée en Centrafrique il y a 60 ans embauche 300 employés directs et 2.000 indirects. Elle est l’un des plus grands employeurs privés et contribuables à l’assiette fiscale de l’Etat centrafricain.

Lire aussi : Prix Pierre Castel : les lauréats de l’édition 2022 ont rencontré le jury du Cameroun

Ecomatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici