RCA: des gros risques sur l’économie centrafricaine, alerte le FMI

0
220

RCA: des gros risques sur l’économie centrafricaine, alerte le FMI

Par Erick NGABA

Bangui 15 mars 2022— (Ndjoni Sango) : Le Fond monétaire international (FMI) alerte que des risques qui pourraient plomber la relance économique en Centrafrique. Au cours d’une conférence de presse tenue le 10 mars à Bangui, le représentant résident du FMI, Victor Davies, a évoqué des facteurs externes et internes comme risques sur l’économie du pays.

La République centrafricaine court le risque d’une crise économique sans précédente. Le FMI alerte les autorités centrafricaines à prendre des mesures pour faire face à ces risques qui sont à la fois exogènes et endogènes.

« Le programme de référence du FMI avec le gouvernement se porte bien. Néanmoins, il y a des risques qui portent sur l’économie centrafricaine. Il y a bien des risques externes aussi bien qu’internes. Concernant les risques internes, la crise situation en Ukraine pourrait avoir des effets néfastes sur l’économie, principalement à travers l’augmentation des prix des produits pétroliers. Et comme vous le savez, la RCA est un pays importateur du pétrole. Déjà, les prix ont atteint de nouveaux record au cours des jours passés. Cela pourra jouer sur les recettes du gouvernement, et des effets néfastes sur la population qui fera face à l’augmentation de prix des toutes les denrées dans les mois à venir », a alerté Victor Davies.

Sur les risques endogènes, le représentant résident du FMI attire l’attention du gouvernement sur les risques internes liés à l’aide budgétaire des partenaires internationaux.

« Le gros risque est que les grands bailleurs de fonds qui fournissent l’aide budgétaire trainent jusqu’ici de déclencher cette aide. Il s’agit de l’Union européenne et la banque mondiale. L’aide budgétaire prévue pour l’année 2021 n’a été pas toujours encore déclenchée. La moitié du budget de la RCA est financée par ces deux grands bailleurs de fonds. Il y a de risques de difficultés de trésorerie qui se posent dans les mois à venir », a-t-il relevé avant de souligner par ailleurs le risque de détérioration de l’aspect sécuritaire comme un autre facteur, même si des grands efforts sont consentis par le gouvernement pour pacifier les villes du pays.

En alertant sur ces risques, le FMI a noté avec satisfaction les efforts du gouvernement en matière des réformes des finances publiques. Une équipe du FMI était en visite de travail la semaine dernière à Bangui.

A la fin de cette mission, l’équipe a relevé des avancées dans la politique économique du pays. La mission encourage donc les autorités centrafricaines à poursuivre les réformes afin d’améliorer la gestion économique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here