RCA: Des fossoyeurs de la République veulent mettre à genoux le pays à travers le mouvement du ministère des finances

0
349

RCA: Des fossoyeurs de la République veulent mettre à genoux le pays à travers le mouvement du ministère des finances

S’il est vrai que le dernier mouvement décrié du ministère des finances continue de faire couler la salivé, il n’en demeure pas moins que le masque des auteurs de ce grand désordre commence à tomber. C’est comme on le dit souvent, les langues ont commencé à se délier et l’identité de tous ceux qui ont tiré sur les ficelles pour faire signer le décret de nomination dans lequel les fonctionnaires et agents de l’Etat du département des finances ne se reconnaissent pas sera toute connue bientôt.

Comme toute la République le sait, après la publication de ce décret, le chef d’orchestre qui a mis tout en œuvre n’est autre personne que le fameux Directeur de cabinet du ministère des finance, Wamata Yambouka qui s’est arrogé le pouvoir de ne placer que les siens en tripatouillant les propositions faites par les directions de la douane et du Trésor public.
C’est un secret pour personne que les deux têtes du ministère des finances sont issues de même région et appartiennent tous au même groupe ethnique proche de Kaba. C’est ainsi que le ministre des finances Hervé Ndoba qui dit ne pas connaître tout le ministère, les cadres la latitude à son Dircab de faire le sale boulot en lieu et place de lui. Hormis ses quelques maîtresses, neveux, cousin et amis qu’il a personnellement placés dans ce décret, le ministre Ndoba a confié le reste de boulot à son Dircab Yambouka.

D’après les informations ayant connu l’ombre d’une démonstration convaincante, ce sont les cadres dudit ministère qui doivent leur intégration dans la fonction au régime MLPC qui veulent mettre le bâton dans les roues du régime MCU. C’est dire que derrière ce mouvement se cache une lutte politique acharnée menée par le MLPC qui veut prendre le contrôle de ce ministère dit juteux au détriment du MCU.

Ainsi pour réussir ce coup foireux, l’actuel Dircab Wamata Yambouka s’est allié avec le président de la commission économie et finances à l’Assemblée nationale, Guy Samuel Nganatoua et d’un certain Bertrand Guenefio Kolios, tous deux anciens Directeur de cabinet du ministère des finances et cadres de ce département. Il convient de savoir que tous ceux-là ont été fabriqués par le régime MLPC et ensuite reconvertis KNK avant de se retrouver maintenant dans le sérail de l’actuel régime. Ceux-ci sont d’ailleurs connus pour avoir été les autres de nombreux scandales financiers sous le régime du KNK avec la bénédiction de leur maître de l’époque, un certain Sylvain Ndoutingaï.

Cependant l’ancien Premier ministre Henri-Marie Dondra, a aussi pu placer ses quelques hommes grâce son vaste réseau mis en place alors qu’il était ministre de finances notamment à la Direction des dettes. Aidé par son protégé Ndoba, Dondra a réussi le coup d’imposer ses hommes afin de garantir ses nombreux intérêts au sein de la régie financière.
A voir clairement ce mouvement influencé par ces cadres véreux cités ci-haut est couvert par le sceau du népotisme, du tribalisme, du clientélisme ajouté tout cela le marchandage. Car en plus des parents et amis qu’il fait, nommer les mauvaises langues disent que la plupart de ceux sont nommés, ont remis des sommes colossales au Directeur du cabinet et à ses amis Nganatoua et Kolios avant ce mouvement. C’est donc une manière pour ces hommes qui avaient dans le passé, fait la pluie et le beau temps à la tête de ce ministère de revenir en force pour tenir le cordon financier du régime Touadera.

L’argent étant le nerf de la guerre, il est clair que ces opposants (MLPC et KNK) veulent donc ainsi être en position de force afin de mieux affronter le régime dans une lutte politique qui se passe déjà en sourdine.

Pour les observateurs avertis, ce mouvement au ministère des finances apparaît comme étant un véritable gâchis orchestré par le ministre Ndoba, le Dircab Yambouka et les autres larrons en foire qui se targuent d’avoir réussi à donner un coup fumeux au régime de Touadera.

Aux dernières nouvelles, Yambouka et tous ceux avec qui, il a manigancé ce mouvement décrié se sont retrouvé pour fêter leur victoire en se moquant copieusement des cadres du MCU, notamment du ministre Piri et du DG de la douane Inamo qu’ils ont réussi faire du beurre sur leur dos. C’est dire que derrière ce mouvement, le ministre Ndoba et ses compagnons de fortune veulent clairement mettre à genoux le régime et à travers lui, tout le pays. N’est-ce pas que le fait pour Ndoba et Yambouka aient refusé de donner leur contribution pour la dernière rentrée politique du MCU s’explique par ce coup de Jarnac qu’ils viennent d’asséner à Touadera consideré comme le dindon de la farce ? Suivez nos regards !

https://nouvelledafrique.tg

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici