RAPPROCHEMENT ENTRE MAHAMAT IDRISS DEBY  ET SUCCES MASRA  : Quid De La Démocratie Au Tchad ?

0
70
Il est sans doute l’une des figures emblématiques de la vie politique tchadienne, qui troublait le sommeil du maître de N’Djamena. Mais depuis le 31 octobre dernier, lui et le président tchadien ont décidé d’enterrer la hache de guerre. En effet, dans la capitale congolaise, le 31 octobre dernier, a été signé un accord de réconciliation entre le président de la Transition tchadienne, Mahamat Idriss Deby, et le chef de l’opposition, Succès Masra, président du parti Les Transformateurs. Pour une poursuite sereine de la transition politique dirigée par Mahamat Idriss Déby, le principal opposant au pouvoir tchadien appelait, à l’issue de la rencontre en RDC, à la réconciliation nationale et à l’apaisement.  C’est dans cette dynamique et pour donner suite à l’accord de Kinshasa, que Succès Masra a foulé le sol de son pays le 3 novembre 2023 et ce, après une année d’exil. Il s’est d’ailleurs entretenu avec le locataire du Palais de Toumaï, le 20 novembre dernier. Ce rapprochement entre le président du parti Les Transformateurs et le président de la Transition tchadienne ne manque pas de susciter des interrogations. Succès Masra s’est-il fait une raison ? A-t-il décidé de remettre à plus tard, son combat pour la démocratie, la justice et le développement au Tchad ? Le président du parti Les Transformateurs pourra-t-il encore jouer son rôle de contre-pouvoir ?

 

Il était temps que les filles et fils du Tchad acceptent de se parler

 

De toute évidence, avec ce rapprochement, les aspirations de bien des Tchadiens à la démocratie, à l’alternance et à la liberté, pourraient prendre un sérieux coup. En fait, on le sait, le fils de feu le maréchal Idriss Déby n’a jamais fait mystère de ses ambitions de se maintenir au pouvoir après l’avoir pris de force, après la mort de son père. Aussi, par la ruse, il a réussi à attirer dans son camp, tous les poids-lourds de la politique tchadienne, tout en prolongeant la transition. Même certains rebelles ont mordu à l’hameçon… de la réconciliation nationale sous le magistère de Deby fils. Maintenant qu’il n’y a plus de véritable opposition en face, le fils du défunt maréchal voit s’ouvrir devant lui un boulevard pour la présidentielle qui se profile à l’horizon. En tous les cas, le retour de Succès Masra au pays, est une bonne nouvelle pour le général Deby qui pourrait se servir de lui comme un allié de taille. Toutefois, la décision de l’opposant d’enterrer la hache de guerre, est un signe de réalisme de sa part. Car, de guerre lasse, il était temps que les filles et fils du Tchad acceptent de se parler pour une transition apaisée afin que le pays puisse renouer avec la paix.

 

Saïbou SACKO     

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici