Produits pétroliers: Tradex RCA va densifier son implantation

0
327

Produits pétroliers: Tradex RCA va densifier son implantation

Suite au retrait du pays du géant français TotalEnergies, la filiale camerounaise de l’opérateur pétrolier en RCA, entend donner du relief à son implantation en Centrafrique à travers la poursuite de son programme de rénovation et de construction de nouvelles essenceries.

L’annonce du départ de la multinationale pétro-gazière française de Centrafrique, il y a quelques jours, n’ébranle pas le marketeur camerounais Tradex. Pour les responsables joints au téléphone, l’arrivée de Tamoil dans le pays n’aura pas d’impact véritable dans le secteur. « La venue de Tamoil sur le marché centrafricain ne change pas fondamentalement la donne sur ce territoire. Tradex va poursuivre son programme de rénovation des stations-service de l’hinterland et de construction de nouvelles stations-services à Bangui et dans les autres villes en fonction du ressenti sur la sécurité réelle», explique le DG Tradex RCA, Florian Mbangue.

Lire aussi : Hydrocarbures: TotalEnergies cède ses actifs en RCA à Tamoil

D’après les informations glanées ici et là dans la maison, le programme de rénovation d’anciens réseaux acquis par l’entreprise et de construction de nouvelles stations-services devrait porter la capacité du réseau du marketeur à 24 essenceries dans le pays en fonction des garanties sécuritaires. La filiale centrafricaine de l’entreprise pétrolière camerounaise a procédé à des rénovations de stations-services dont celles de Mbaïki, Berberati et LBB à Bangui il y a quelques années.

Lire aussi : Hydrocarbures : Le retrait envisagé de TotalEnergies en RCA, pourrait-il profiter à Tradex S.A. ?

Les dernières stations-services ouvertes dans la capitale centrafricaine par le marketeur, l’ont été en 2019 avec l’inauguration de celles de Sofitel, Gare du Nord et Marabena. Mais pour l’heure, souligne-t-on au sein de l’entreprise, le défi consistera à garantir l’approvisionnement du marché en produits pétroliers. «Le défi pour le nouveau venu, comme pour les acteurs plus anciens, est d›assurer la disponibilité des produits pétroliers sur le territoire», assure-t-on à la direction générale de l’opérateur qui, selon le patron de la filiale centrafricaine, dispose d’un réseau de distribution constitué d’une dizaine d’essenceries, derrière TotalEnergies.

Tradex qui compte 41% des parts de marché dans le pays, ambitionne devenir l’un des leaders de la distribution des produits pétroliers en Centrafrique. Pour ce faire, elle a lancé en 2017 un programme de réhabilitation/rénovation du réseau de stations-service en République centrafricaine et de construction de nouvelles essenceries dans le pays. Ce programme vise à impulser une nouvelle dynamique dans les activités de l’opérateur en RCA.

Lire aussi : Produits pétroliers : Tradex va ouvrir 5 nouvelles stations-service en Guinée Équatoriale en 2023

Selon la direction générale, l’objectif de l’entreprise en République centrafricaine est de contribuer à la consolidation de la paix, à la lutte contre le chômage des jeunes et à un retour à la normale sur l’ensemble du territoire national. Dans le rapport annuel du groupe, en 2019, la filiale centrafricaine qui détient 15% du portefeuille de la société centrafricaine de Stockage des Produits pétroliers, a réalisé un chiffre d’affaires de 31,9 milliards de Fcfa soit 9,6% de l’enveloppe cumulée de 333 milliards de FCFA. La société indique sur son site Internet qu’elle dispose également d’installations de stockage et de distribution auprès de clients consommateurs et industriels. Autres métiers de la société, le soutage aviation et l’approvisionnement du marché intérieur.

Ecomatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici