Prigojine : ces deux fois où le patron de Wagner a fait croire qu’il était mort

0
177

Prigojine : ces deux fois où le patron de Wagner a fait croire qu’il était mort

par M.B
Publié hier à 17h21, mis à jour hier à 17h35
JT Perso

Source : TF1 Info

Deux fois, le patron de Wagner a fait croire à son décès, rappelle le média russe Medusa. Prigojine a été donné mort dans le crash d’un avion au Congo en 2019, puis en Ukraine en 2022. Mais mercredi, les faits ne se sont pas déroulés de la même façon.

Evgueni Prigojine est-il vraiment mort dans le crash d’un avion mercredi ? S’il juge « très probable qu’il soit effectivement mort« , le ministère de la Défense britannique souligne qu’il n’y a « pas encore de preuve définitive que Prigojine était à bord« . Certains se demandent s’il n’est pas encore vivant, d’autant que, par deux fois, le chef de Wagner a trompé la mort.

Le média russe indépendant Medusa, qui s’est entretenu avec plusieurs combattants et ex-combattants de Wagner, rappelle que Prigojine a simulé sa mort à deux reprises. En octobre 2019, un avion de transport militaire s’était écrasé au Congo et Prigojine était sur la liste des passagers. Des médias avaient donc affirmé qu’il était à bord et avaient annoncé son décès.

En août 2022, des blogueurs militaires mais aussi des chaînes Telegram avaient rapporté une attaque sur une base du groupe Wagner, dans la ville de Popasna, dans la région de Lougansk, en Ukraine. Ils avaient affirmé que Prigojine avait été touché et qu’il était probablement mort.

« Cette fois, rien n’a été préparé »

Dans les deux cas, les choses s’étaient passées de la même façon : l’information dans un premier temps n’avait pas été confirmée, puis avait été démentie par Wagner. « Pour les deux infox sur la mort de Prigojine, nous avions des protocoles spécifiques pour faire circuler les informations« , rapporte une source au sein de Wagner, citée par Medusa le 24 août.

Ce mercredi, il n’y a eu aucune consigne. « Cette fois, rien n’a été préparé« , assure la même source. Après que les agences russes ont annoncé que Prigojine figurait parmi les passagers de l’avion qui s’est écrasé en Russie, Wagner avait dans un premier temps laissé planer le doute autour de sa mort.

Le groupe paramilitaire avait affirmé, sur Telegram, qu’un deuxième avion avait fait demi-tour et pouvait transporter Evgueni Prigojine. « Le deuxième avion, qui appartient à Evgueni Prigojine, fait demi-tour au-dessus de la capitale et se dirige vers l’aéroport. Malgré le fait que de nombreuses chaînes écrivent que Prigojine est mort, il a pu voler dans un autre avion« , avait indiqué le groupe Wagner, avant de finalement confirmer la mort de son chef.

« Evgueni Prigojine, chef du groupe Wagner, héros de la Russie, véritable patriote, est mort à la suite des actions des traîtres à la Russie« , ont annoncé un peu plus tard mercredi les chaînes Telegram Grey Zone, réputée proche de la milice, et Wagner Group, qui se présente comme le canal officiel de ce groupe.


M.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici