Présidence de la Cemac : Faustin-Archange Touadéra succède officiellement à Paul Biya

0
267

Présidence de la Cemac : Faustin-Archange Touadéra succède officiellement à Paul Biya

Conformément au principe de rotation par ordre alphabétique des postes adopté par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale le 17 janvier 2010, le président centrafricain a été porté à la présidence de la Conférence des chefs d’États de la région.

Les rideaux se sont refermés sur la 15ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui s’est tenue ce 17 mars 2023 au Palais de l’Unité de Yaoundé. L’évènement était présidé par Paul Biya, chef d’Etat de la République du Cameroun. Au terme des travaux, la Conférence a procédé aux nominations des premiers responsables à la tête des institutions communautaires. De fait, le président centrafricain, Pr Faustin Archange Touadera a été placé pour un mandat de deux ans, à la présidence de la Conférence des chefs d’États de la CEMAC, conformément au principe de rotation alphabétique des postes adopté par la communauté le 17 janvier 2010. Il succède ainsi à son homologue camerounais Paul Biya qui a occupé ce fauteuil de mars 2019, qui aurait dû passer la main depuis mars 2021.

Lire aussi : Sommet de la Cemac : Paul Biya invite ses paires à accélérer l’intégration des économies

En effet, des réticences pouvaient freiner l’accession de la Centrafrique à la tête de la Conférence des Chefs d’Etats de la Cemac. Et pour cause, l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle et la création de sa propre cryptomonnaie nommée Sango, alors que la Beac n’a pas encore élaboré une réglementation régionale sur les crypto actifs. Mais cela n’a pas été le cas. Toutefois, des réflexions ont été menées dans ce sens au cours des travaux. « En outre, elle (la conférence, ndlr) a suivi la présentation de l’analyse et perspective de la crytomonnaie dans la sous-région faite par le gouverneur de la Beac. La Conférence a réaffirmé son attachement aux dispositions de l’article 6 de la convention régissant l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac) sur le cours légal et le pouvoir libératoire de la monnaie dans la communauté. Elle a encouragé le Beac en collaboration avec les autres régulateurs communautaires à poursuivre les réflexions déjà engagées en vue d’élaborer un cadre légal et règlementaire des activités relatives à l’émission et à la gestion des crypto actifs ainsi qu’à  la régulation des fintech et proposer le cas échéant des solutions alternatives crédibles», a affirmé Daniel Ona Ondo, président sortant de la Commission de la Cemac, par ailleurs rapporteur.

Lire aussi : Sommet de la Cemac : Les chefs d’Etat présents à Yaoundé connus

A l’issue des travaux, la conférence n’a pas manqué de saluer le travail accompli par l’ensemble des responsables sortants dans l’exercice de leur mandat. « Elle enjoint les responsables entrants et sortants à procéder dans les plus brefs délais à la passation des services selon les meilleures pratiques en la matière. Elle a prescrit aux responsables entrants et ceux en place d’inscrire leur action dans le cadre de la transparence dans la gestion et du renforcement de la collégialité dans la prise de décision», a ajouté Daniel Ona Ondo.

S’agissant de la prestation de serment de nouveaux membres de la commission, la Conférence a invité à l’organisation de la cérémonie y relative à très brève échéance et ce, conformément aux dispositions en vigueur.

Lire aussi : Réforme du FCFA, nominations à la tête des institutions communautaires…au menu du sommet de la CEMAC le 17 mars prochain

Ecomatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici