POUR UN COUP D’ETAT SALUTAIRE EN CENTRAFRIQUE EN 2024

0
262
POUR UN COUP D’ETAT SALUTAIRE EN CENTRAFRIQUE EN 2024
Il est vrai que le changement par un putsch d’un régime aussi profondément pourri comme celui de Faustin Archange Touadéra peut représenter chez certains un cas de conscience : Indéniablement vivace est ce risque associé à un mode de gouvernement issu d’un coup d’état qui se transformerait rapidement en un régime totalitaire sachant que tous les putschs qui ont jalonné l’histoire de la République Centrafricaine (RCA) ont engendré des régimes totalitaires.
Mais dans le contexte centrafricain du moment, un coup d’état est la seule option qui reste pour mettre fin à l’innommable type de gouvernance qui saigne à blanc ce pays.
L’histoire nous a appris que des coups d’état militaires sont très utiles dans certaines circonstances. Ils le sont notamment dans la progression depuis la loi de la jungle vers des systèmes politiques plus égalitaires et respectueux de la dignité humaine : Le cas du Ghana de Jerry Rawlings est un bon exemple mais le plus symptomatique fut le coup d’Etat de Napoléon qui avait mis fin à la Révolution française.
Dans son livre “les Origines du Totalitarisme (1951)” Hannah Arendt a noté que « Le citoyen idéal pour un régime totalitaire (comme celui de Bangui) est l’homme ou la femme pour qui la distinction entre les faits et les fictions d’une part et d’autre part entre le vrai et le faux n’existe plus. Ce putsch salutaire dont la RCA a grandement besoin en 2024 enclenchera le processus réappropriation par le citoyen du sens du vrai et de la réalité, j’en suis convaincu.
L’année 2023 a été une année difficile pour une grande partie de l’Afrique (The Economist, 28 décembre 2023), la part de l’Afrique subsaharienne dans le PIB mondial est tombée à seulement 1,9 %, alors que 18 % de la population mondiale y vivent.
Pour le Centrafricain, 2023 a été aussi l’année de sa soumission totale au désir de Faustin Archange Touadera qui lui a imposé une nouvelle Constitution profondément liberticide après lui avoir infligé l’humiliation du Sango projet.
Enfin, Wagner et Bancroft Global Development ayant des intérêts divergents, l’inévitable guerre que ces groupes de mercenaires se feront créera des opportunités pour la réalisation de ce putsch qui mettra fin au régime de Faustin Archange Touadera en 2024.
Jean Kalimsi
Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici