Pour cause d’insécurité, les camionneurs camerounais suspendent l’approvisionnement de la Centrafrique

0
634

  –   lundi, 21 décembre 2020 12:25

(Investir au Cameroun) – Les activités des rebelles centrafricains autour de Bangui, ces derniers jours, portent un nouveau coup dur aux échanges commerciaux entre le Cameroun et la République centrafricaine. En effet, craignant pour leur sécurité, du fait de la prise de contrôle de certaines villes centrafricaines par des rebelles regroupés au sein de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), les camionneurs camerounais viennent de suspendre l’approvisionnement de la capitale centrafricaine.

En effet, selon le Groupement des transporteurs terrestres du Cameroun (GTTC), à l’issue d’une réunion de sécurité présidée le 19 décembre 2020 par le gouverneur de la région de l’Est, résolution a été prise qu’aucun camion camerounais ne traverse plus la frontière entre les deux pays à Garoua-Boulaï, pour desservir la ville de Bangui. Ceci, apprend-on, jusqu’à ce que la situation sécuritaire se stabilise en République centrafricaine.

Cette décision des camionneurs camerounais, soucieux de leur sécurité, sert cependant les intérêts des rebelles centrafricains, qui ambitionnent d’imposer un blocus de la capitale, question de perturber, voire de renverser le régime du président Faustin Archange Touadéra, à la veille des élections législatives et présidentielles prévues le 27 décembre 2020.

Principalement approvisionnée par le port de Douala, dans la capitale économique camerounaise, la République centrafricaine fait transiter sur le corridor Douala-Bangui environ 55 milliards de FCFA de marchandises chaque année, selon la douane camerounaise. Ce commerce est régulièrement perturbé depuis 2013, date du renversement du président Bozizé par les rebelles de la Séléka, qui, grâce à une coalition avec d’autres groupes armés, menacent à nouveau le régime au pouvoir à Bangui.

Brice R. Mbodiam

Source : Investir

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here