Paoua : les en – dessous de la boucherie humaine des villages Lemouna, Koudjili et Djoumdjoum

0
613

Selon des informations dignes de foi  et des témoignages des uns et des autres   en notre possession, tout serait parti comme toujours d’une histoire  de vols de bœufs par des éléments formellement identifiés comme étant des antibalaka.

Informés par des éleveurs – peuhls  de ce qui s’est passé, les éléments des 3R  de Siddiki Abbas, de surcroît conseiller du premier ministre Ngrébéda, en charge de sécurité dans tout l’ouest de la République centrafricaine, en lieu et place des FDSI, effectuent,  en date du 21 mai 2019, une descente musclée dans les villages Lémouna, Koudjili et Djoumdjoum, situés dans les périphéries de  la sous – préfecture de Paoua 1.

Ils échangent avec les villageois et les autorités locales dont le suppléant du député de la circonscription de Paoua 1, M. Mbaïgoto, le directeur de l’école Lémouna et deux (2) maîtres – parents  et les convainquent de se réunir pour retrouver les coupables et restituer les bœufs emportés. Mais contre toute attente,  quelques minutes plus tard, et sans savoir exactement qui a donné l’ordre, ceux – ci vont revenir sur leurs pas  en motos et  passer de village en village  pour commettre leur boucherie, en logeant une balle dans la tête des uns et des autres, et ce, après  avoir soigneusement ligotés les mains de leurs victimes.

Des civils sans armes abattus froidement. Un véritable massacre et une boucherie humaine. Un jour plus tard, alors que la nouvelle de l’horreur a commencé à gagner toute la République, le responsable de ce mouvement a été aperçu aux environs de 14 h 30 à la CBCA, flanqué de deux (2) aides de camp, lourdement armés.

Affaire à suivre…..!

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here