Pandora Papers : Nathalie Yamb au cœur d’un gros scandale !

0
68

Pandora Papers : Nathalie Yamb au cœur d’un gros scandale !

https://nigerinter.com

 

Selon le site Offshoreleaks, Nathalie Yamb est détentrice d’une société écran au Paradis fiscal US Delaware. L’entreprise est dénommée Hutchinson Hastings & Partners. Elle a été constituée le 24 février 2014, apprend-on. L’apparition du nom de l’activiste camerounaise vivant en Suisse dans les Pandora Papers a secoué la toile. Comme Kemi Séba, la « Dame de Sotchi » joue bien son petit jeu en roulant ses followers dans la farine. Le panafricaniste n’est qu’un tremplin pour eux pour assouvir leur boulimie.

Incroyable mais vrai ! L’enquête sur les Pandora Papers vient de faire une nouvelle révélation, à savoir l’activiste camerounaise pro-russe, Nathalie Yamb. Le mois dernier, le site Offshoreleaks a en effet dévoilé que Nathalie Yamb est directrice d’une société écran basée aux Etats-Unis dans l’Etat de Delaware. Cet Etat fédéré est connu pour proposer une législation fiscale ultra avantageuse. C’est en quelque sorte le paradis fiscal des Etats-Unis.

Cette nouvelle est d’autant plus gênante que Nathalie Yamb s’était montrée extrêmement critique envers les hommes politiques africains dont leurs noms étaient apparus dans les Pandora Papaers. « Un président de la République, un Premier ministre, un ministre, un député, un DG du Trésor qui détient un compte bancaire offshore doit démissionner, être limogé ou être destitué. Il n’a plus aucune légitimité à gérer les fonds publics/l’argent du contribuable. Point », avait-elle clamé lorsque Patrick Achi, le Premier ministre ivoirien était cité dans le scandale de Pandora papers.

Pour rappel, l’ouverture de comptes dans les paradis fiscaux a pour objectif de dissimuler des rentrées d’argentd’origine frauduleuse ou peu avouable. Pour le cas de Nathalie Yamb, les regards se portent immédiatement vers Moscou. Il est de notoriété publique que l’intéressée, qui ne renie d’ailleurs pas son surnom de « Dame de Sotchi », reçoit des émoluments de Moscou pour soutenir la politique expansionniste russe en Afrique. Or, aucune banque suisse, pays de résidence de Nathalie Yamb, ne pourrait accepter que des fonds originaires de Russie puissent être placés sur son compte. D’où le recours au Delaware pour entreposer l’argent que ses employeurs russes lui envoient.

Cette nouvelle a fait l’objet d’une bombe dans le milieu des panafricanistes et a incité un panel de journalistes indépendants de plusieurs pays africains à creuser la situation patrimoniale de Nathalie Yamb. Or, une nouvelle encore plus désastreuse pour l’image de la « Dame de Sotchi » a été dévoilée : Nathalie Yamb est en effet propriétaire d’un spacieux appartement à Abidjan, au sein de la résidence de luxe Santa Maria. La terrasse de cet appartement propose une vue imprenable sur la lagune de la capitale ivoirienne. Nathalie Yamb loue cet appartement pour la modique somme mensuelle de…1,2 millions FCFA ! Autant dire qu’aucun ivoirien « ordinaire » ne peut se payer le luxe d’occuper cet appartement. Très loin donc du discours populiste de la panafricaniste camerounaise. Mais le scandale va encore plus loin quand on sait qui était le dernier locataire de cet appartement. Eh bien, tenez-vous bien, il s’agissait d’un ressortissant français, à savoir le représentant en Côte d’Ivoire d’ENGIE, anciennement Gaz de France (GDF) ! L’argent n’a pas de couleur, dit-on. La « Dame de Sotchi » qui, à longueur de journée critique de façon virulente la politique française en Afrique et son avidité supposée ; loue son appartement d’Abidjan au représentant d’une des sociétés phares de la France !

On ne peut faire plus hypocrite. Entre le compte offshore au Delaware et la location de son appartement de luxe au joyau de l’énergie de l’Etat français, Nathalie Yamb est désormais « carbonisée ». Son rapport scandaleux à l’argent n’est plus ambigu, il est très clair. Seul l’appât du gain facile l’intéresse et Nathalie Yamb est prête à s’asseoir sur l’ensemble de ses principes pour assouvir sa passion. Si Moscou paye, c’est bien, si Paris paye, c’est encore mieux. Je prends tout ! Triste pour cette manipulatrice narcissique.

Tiemago Bizo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here