Onu / RCA : encore une rwandaise comme nouvelle patronne de la Minusca ?

0
409

 

Nations unies : qui sera la nouvelle patronne de la Minusca ?

Pour remplacer Mankeur Ndiaye à la tête de la mission de l’ONU en Centrafrique, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s’apprête à désigner une diplomate rwandaise.

Alors que le mandat du chef de la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca), Mankeur Ndiaye, arrive à son terme le 28 février, le Conseil de sécurité est dans la dernière ligne droite pour lui trouver un successeur. C’est quasiment chose faite : le nom de l’actuelle représentante du Rwanda à New York, Valentine Rugwabiza, a été soumis aux cinq Etats membres permanents par le secrétaire général adjoint du Département des opérations de paix (DOP), Jean-Pierre Lacroix. Seule la Chine n’a pas encore donné son aval, mais devrait le faire dans les tout prochains jours.

Ancienne directrice générale adjointe de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et toujours membre du cabinet du président rwandais, Paul Kagame, la diplomate présente un profil à même de satisfaire à la fois Paris – elle est parfaitement francophone – mais aussi Washington, Moscou et Pékin.

Elle devrait rejoindre Bangui fin mars. En attendant sa prise de fonction, Mankeur Ndiaye devrait jouer les prolongations durant quelques semaines. En poste depuis février 2019, il n’a pas souhaité solliciter un mandat supplémentaire à la tête de la Minusca (AI du 26/01/22). Il se rendra par ailleurs à New York le 22 février, où il présentera le rapport du secrétariat général concernant la RCA au Conseil de sécurité, prélude à une visite de Jean-Pierre Lacroix à Bangui du 25 au 28 février.

OPA du Rwanda sur la Minusca

Si elle se confirme, la nomination de Valentine Rugwabiza consacrerait la montée en puissance du Rwanda au sein de la mission. La composante « police » est ainsi dirigée depuis le mois de juin 2021 par le général Christophe Bizimungu, ex-commandant de l’école de police du Rwanda et membre du conseil d’administration de la police du pays. Il avait alors remplacé le Français Pascal Champion. Le bureau de coordination humanitaire est géré quant à lui par le Rwandais Vedaste Kalima depuis janvier 2021.

Présent dès 2014 avec 450 hommes, avant la création de la mission, le contingent rwandais est devenu récemment le plus important de la mission, surpassant les
casques bleus pakistanais et bangladeshis. Selon le dernier décompte officiel daté
de novembre, il compte désormais 1 660 soldats et 459 policiers rwandais. Au
moins 250 nouveaux soldats devraient arriver au cours des prochaines semaines.
Ce sont eux également qui assurent la protection de la présidence centrafricaine
depuis 2015.

Source : Africa Intelligence du 18 février 2022

Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here