Obo : les dernières nouvelles du pays des Guerriers Zandé

0
1073

CENTRAFRIQUE: OBO, LA VILLE EST PLUS QUE SOLIDAIRE AVEC LES HOMMES DU COMMANDANT MAHÉLÉNGAMO…

Contrairement à ce qui se disait ce début d’après-midi, la ville, chef-lieu du Haut-Mbomou, Central African Republic, n’est pas encore tombée aux mains des mercenaires et terroristes coalisés par l’UPC du ministre conseiller de Ngrebada Firmin, qui tentent depuis plus d’une semaine de prendre la ville.

Si nous ne déplorons pas encore de pertes humaines parmi les FACA (Force Armee Centrafricaine), des blessés sont à constater dans la ville, civils comme militaires. Par contre du côté des assaillants, les dégâts sont énormes puisqu’ils ont été à chaque fois piégés par les militaires Centrafricains et leurs supplétifs volontaires, représentés par la brave Jeunesse courageuse de OBO.

Au centre-ville, aux alentours de la Mairie, neuf (09) cadavres de Peulhs Armés gisent encore là où ils étaient tombés, armes en mains. Ce bilan est augmenté de celui des nettoyages de la ville, qui ont suivi en début d’après-midi, pour y déloger les Peulhs Armés. Ces mercenaires ou terroristes n’avaient pas trouvé mieux que de se cacher dans des cases abandonnées par leurs propriétaire et famille.

Attaqué par deux roquettes qui n’ont pas explosé, l’hôpital de la ville a échappé à la destruction diligentée par les éléments de Ali NDARASSA, allié de Faustin Archange Touadera et de Ngrebada Firmin, qui ne branchont nullement pour le moment, après avoir alimenté une rumeur malsaine contre la MINUSCA, celle de sa duplicité dans cette conquête Peulhe, déjouée pour l’instant par l’union des forces patriotiques salvatrices FACA/Jeunesse rurale de OBO, avec une mention spéciale à ceux du secteur #AIM, véritables #GuerriersZANDÉ.

En manque de tout dans la ville, cette union salvatrice se constate aussi par l’assistance apportée par la population à son armée. La population fournit de même un effort de guerre conséquent, en dons alimentaires ( sucre, café et bien d’autres plats cuisinés ou conserves du cru) librement consentis en l’absence de commerces et marché.

Sous surveillance, aux différents postes d’entrée, débarrassés de ces gangrènes incrustées, dans plusieurs secteurs nettoyés, la ville s’organise pour ne pas tomber aux mains des mercenaires et terroristes étrangers à la #RCA mais alliés de Faustin Archange Touadera et Ngrebada Firmin.

Ainsi va cette Centrafrique vendue aux étrangers…

À suivre…

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here