Obo : le député Mizédio dénonce la passivité de la Minusca et accuse le Gangster de Bangui de traître à la patrie !

0
856

#Centrafrique : Ernest Mizedio, député d’Obo 1, dénonce la passivité des autorités de Bangui face aux violences à Obo

En réaction à la tension sécuritaire à Obo, capitale provinciale du Haut-Mbomou, Ernest Mizedio, député d’Obo 1, dénonce la passivité des autorités de Bangui et de la MINUSCA au regard de la situation qui prévaut dans sa circonscription.

« La MINUSCA est cloitrée dans sa base, elle ne bouge même pas d’un mètre pour porter secours à la population et même aux forces armées centrafricaines pour repousser ces rebelles au moment de l’attaque des éléments de l’UPC. Il faudrait bien qu’on nous explique quel est le rôle de la MINUSCA à Obo. Face à cette situation la population vit avec la peur au ventre », a fait valoir le Député d’Obo 1 Ernest Mizedio.

Ernest Mizedio ne décolère plus vis-à-vis des autorités centrafricaines. « La posture du chef de l’Etat et de son Premier Ministre, est plus qu’inquiétante. Le président de la République nous avait reçus, nous les députés du Haut-Mbomou, la semaine dernière. Nous lui avons dressé le tableau de la situation sécuritaire avec la volonté expansionniste de l’UPC. Malgré les alertes depuis quelques jours, ils se sont mus dans un silence abasourdissant presque complice. Qu’on nous dise clairement que la préfecture du Haut-Mbomou ne fait plus partie de la Centrafrique », dit-il exaspéré.

Vianney Ingasso

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here