Obo : héroïques, le commandant Mahélengamo et les FACA ont repoussé l’assaut des assaillants et tiennent la ville….

0
575

CENTRAFRIQUE: OBO TOUJOURS A FEU ET A SANG, RÉSUMÉ DES COMBATS DE CETTE MATINÉE

Après des attaques disparates, les assaillants Peulhs viennent d’être délogés, sur deux positions, le Commissariat et la Mairie de OBO.

Les premières attaques avaient pris pour cibles la Base des FACA (Force Armee Centrafricaine), derrière la Mairie, pris d’assaut par les Peulhs et certains points dans le centre-ville. Elles ont été repoussées sur deux positions.

Tandis que les militaires Centrafricains pourchassaient les envahisseurs Peulhs, ceux qui avaient pris d’assaut la Base FACA, d’autres groupes ont surgit pour prendre le Commissariat mais n’ont pu résister aux mouvements des Casques bleus Marocains sur la zone, libérant le Commissariat.

La rumeur de Faustin Archange Touadera a gagné la ville, celle qui prétend que la MINUSCA refuse d’acheminer les renforts réclamés par le Commandant MAHÉLÉNGAMO, consolidée par un message de l’État-major des FACA (Force Armee Centrafricaine), complice du Roublard-Gangster de Bangui.

En ce début d’après-midi, la ville reprend son souffle, appuyés par la MINUSCA, les militaires FACA consolident la protection de la ville.

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here