Niger/élections générales : arrivée d’une mission UA-CEDEAO

0
305
Niger's President Mahamadou Issoufou speaks during an interview at the presidential palace in Niamey, on July 6, 2019. - The launch of an African Continental Free Trade Area (AfCFTA) will be the focus of the two-day summit in the capital Niamey. Heads of state will meet for an African Union (AU) summit in Niger on July 7 to usher in a landmark free trade agreement and consider looming security and migration crises. (Photo by ISSOUF SANOGO / AFP)
French.xinhuanet.com|Publié le 2020-12-04 à 19:29

NIAMEY, 4 décembre (Xinhua) — En prélude des élections présidentielles au Niger dont le premier tour se tiendra le 27 décembre prochain en même temps que les législatives, une mission conjointe menée par l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est arrivée jeudi à Niamey en vue d’accompagner le pays dans ce processus, a-t-on appris de source officielle à Niamey.

A ce propos, la délégation a eu un entretien jeudi soir avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, a déclaré à la presse le président de la commission de la CEDEAO, M. Jean Claude Kassi Brou, ajoutant que « l’objectif essentiel (…) est que les élections soient apaisées, non violentes, crédibles afin de renforcer la paix, la stabilité du Niger et dans la sous-région ».

Pendant son séjour, la mission va rencontrer l’ensemble des acteurs « pour faire le point du processus, en prélude au déploiement de nos observateurs lors des scrutins », a-t-il précisé.

« Nous avons participé à l’audit du fichier électoral, un des thèmes clés dans toute élection, donc nous apportons aussi un appui technique et financier à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) », a rappelé M. Brou.

Au total, 30 candidats vont se lancer à partir de samedi prochain pour la campagne à la conquête des suffrages de quelques 7,4 millions d’électeurs nigériens pour, notamment, le fauteuil de la magistrature suprême le 27 décembre prochain.

Au nombre de ces candidats aux présidentielles, figurent entre autres M. Bazoum Mohamed, du Parti nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-TARAYYA, au pouvoir), M. Seini Oumarou, du Mouvement national pour la Société de Développement (MNSD, majorité au pouvoir), M. Albadé Abouba, ancien ministre d’Etat à l’Agriculture et à l’Elevage, du Mouvement patriotique pour la République (MPR-Jamhuriya, majorité au pouvoir), ainsi que le candidat du Renouveau démocratique et républicain (RDR Tchanji, opposition), M. Mahamane Ousmane, premier président démocratiquement élu du Niger (1993-1996) et ancien président de l’Assemblée nationale (1999-2004).

M. Issoufou, en fin de mandat, a déclaré ne pas en briguer un troisième.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here