Niamey-Téhéran : Un couple radioactif explosif !

0
70

 

Téhéran, l’une des étapes de la tournée hivernale de Zeine et compagnie suscite plusieurs intérrogations : quelles en sont les objectifs et les attentes de cette mission?

L’uranium d’Imouraren servit à Téhéran

Selon certaines sources l’uranium nigérien, à travers la mine d’imouraren (qui sera reprise à ORANO), serait le point central des discussions. Au moment où Téhéran veut accélérer et finaliser son programme nucléaire d’uranium enrichi dans l’espoir de posséder la bombe atomique, contre toutes les règles de l’AIEA en la matière. Si cela devait advenir, Tiani et le CNSP seraient complice d’une des plus grande catastrophe de l’histoire de l’humanité. Surtout quand on connait la position de l’Iran vis à vis des Etats Unis et sa proximité avec Israel, nous avons là tous les ingrédients d’une guerre mondiale surtout dans ce contexte avec les évènements de Gazza et la guerre en Ukraine. Il semblerait également, selon le journal nigérien l’Autre Républicain dans un article publié hier, qu’en contre partie Téhéran fournirait des groupes électrogènes au Niger pour améliorer la capacité de production de la NIGELEC. .

L’Iran, Sanctuaire d’Al-Qaïda

Plus de six mois après l’élimination du chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, par les États-Unis lors d’une frappe aérienne à Kaboul, la direction du groupe terroriste a discrètement changé de mains pour échoir à son héritier en Iran, Saif al-Adel, ancien membre des forces spéciales égyptiennes collaborant avec les Iraniens depuis trois décennies. Ainsi, l’Iran sert désormais de base opérationnelle à Al-Qaïda. Téhéran a autorisé Al-Qaïda à collecter des fonds, à communiquer librement avec ses membres à travers le monde, et à assumer diverses fonctions autrefois dirigées depuis l’Afghanistan ou le Pakistan. Une réalité qui fait de l’Iran le nouveau « quartier général opérationnel » du groupe terroriste. .

La Danse Ambiguë de la Junte avec Téhéran

Comment comprendre que la junte envisage une collaboration approfondie avec Téhéran, qui héberge le chef et le quartier général de cette organisation terroriste responsable de la mort de centaines de nos soldats, ainsi que de la souffrance de millions de personnes au Niger et dans le Sahel, par le biais de JNIM-AQMI, sa filiale sahélienne ? La visite de Lamine Zeine et de sa troupe s’avère être un paradoxe dénué de toute cohérence et dont les retombées s’annoncent assurément décevantes. Selon le chroniqueur et auteur iranien Amir Taheri, Téhéran aurait demandé le départ des forces américaines installées au Niger. Cette alliance, potentiellement dangereuse, pourrait ouvrir la porte à des conséquences aux proportions dévastatrices pour la stabilité régionale et la paix mondiale. Le couple radioactif Niamey-Téhéran danse sur une corde raide, et le monde observe avec grande attention, conscient des enjeux colossaux qui pèsent sur cette liaison ambiguë.

Dr Mohamed Yasser

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici