Ngrébada fuit sa responsabilité et s’en remet à la communauté internationale pour l’application de l’Accord de Paix de Khartoum

0
163

Appel du gouvernement aux garants et facilitateurs à prendre leur responsabilité pour la mise œuvre de l’accord

Bangui, 21 Janv. 2020-(ACAP) – Le ministre de la Communication et des Média, Porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui, a appelé, lundi 20 janvier à Bangui, les garants et les facilitateurs à la clarification des responsabilités et prendre des mesures contre ceux qui entraveraient la mise en œuvre des engagements contenus dans l’Accord politique pour la paix, déclaration rendue publique dans un communiqué gouvernemental.

Le Porte-parole a réitéré l’appel du gouvernement aux protagonistes, à l’arrêt immédiat et sans conditions des affrontements, ainsi qu’au rétablissement de la paix sur le territoire national.

« Le gouvernement condamne ces actes qui sont le fait des parties signataires de l’accord politique pour la paix et la réconciliation signé le 6 février 2019 et qui constituent donc une violation flagrante de ce même accord », selon le communiqué.

Le ministre Kazagui a informé l’opinion nationale et internationale que le gouvernement suit avec une attention particulière les graves actes de violences posés par certains groupes armés dans le nord-est demande aux partenaires, garants et facilitateurs d’organiser l’interposition pour faire cesser les hostilités entre les groupes.

Mardi 21 Janvier 2020
Lyc /ACAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here